13 octobre : Saint Géraud

13 octobre : Saint Géraud[AFP]

Une double éducation pour ce fils du comte d’Aurillac. Il était prévu qu’il succède à son père comme officier. Mais Géraud tombe gravement malade.

 

Durant sa convalescence, il s’adonne à la lecture, à l’étude du latin, de la théologie et du chant grégorien. A la mort de son père, il devient comte d’Aurillac et un modèle de gestion des affaires temporelles. Il se soucie des pauvres et mène une vie quasi monastique. Il donne la liberté à de nombreux serfs, administre ses terres avec sagesse et fonde dans sa ville une abbaye qu’il place sous la protection de saint Pierre. Devenu aveugle les sept dernières années de sa vie, il passe une grande partie de son temps à prier. Il meurt en 909. Des miracles se réalisent vers la fin de son existence, et beaucoup plus après sa mort. Son tombeau, enterré profondément, s’éleva lentement jusqu’à sortir de terre. Sa renommée ne fit que grandir. C’est aussi la fête des apparitions de Notre-Dame de Fatima.

 

Pensée spirituelle de saint Géraud :

"Un bon laïc est incomparablement meilleur qu’un moine qui manque sans cesse à ses résolutions."

 

Courte prière à saint Géraud :

"Homme bon et digne de louanges, fais-nous user, comme toi, de prières et non de menaces."

 

Ephéméride du 13 octobre :

En 1307, le roi Philippe le Bel fait arrêter tous les Templiers. Cet ordre créé deux siècles plus tôt lors des croisades tirait son nom du fait qu’à Jérusalem, le roi Baudouin II leur avait permis de s’installer dans le Temple de Salomon. Devenus riches et puissants, ils étaient les financiers des rois et des papes. La jalousie de Philippe le Bel n’avait d’égal que son avidité. Il s’empara de leurs richesses, obligea le pape Clément V à dissoudre l’Ordre et extorqua, sous la torture, des aveux infamants et calomnieux.

 

À suivre aussi

Image d'illustration.
Saint du jour 15 mai : Sainte Denise
Saint du jour 25 avril : Saint Marc
Ephéméride 11 avril : Saint Stanislas

Ailleurs sur le web

Derniers articles