15 décembre : Sainte Ninon ou Christiane

15 décembre : Sainte Ninon ou Christiane[(image d'illustration)[AFP]]

Originaire de Cappadoce, elle est vendue comme esclave en Géorgie. Chrétienne, elle parle librement de sa foi.

 

On vient un jour lui montrer un enfant mourant. Elle prie pour lui. Il guérit. La reine Nana, malade, en profite pour visiter Nina et guérit aussi. Son époux, Mirian, veut remercier Nina.«Le seul cadeau qui lui plairait, c’est que nous adorions ce Christ qui m’a guérie sur sa prière», explique sa femme. Le roi n’y comprend rien.

Plus tard, il se perd à la chasse et repense à ce Christ. Le voilà sur le bon chemin. Il rencontre Nina, qui lui conseille de bâtir une église à Mzkheta, aujourd’hui centre patriarcal de l’Eglise orthodoxe de Géorgie. On écrit à Constantin pour demander des prêtres. Chose faite. Ninon est vénérée en Géorgie le 14 janvier, en Arménie le 29 octobre. Des Ménées grecques la nomment au 27 octobre, le martyrologe romain le15 décembre.

 

Pensée spirituelle de saint Paul :

«Ce qui est faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre ce qui est fort.»

 

Ephéméride du 15 décembre :

En 1805, Napoléon signe le décret de création des Maisons d’éducation de la Légion d’honneur pour accueillir les filles des membres de la Légion d’honneur, qu’il avait créée en 1802. Il affirme : «Elevez-nous des croyantes et non des raisonneuses… Presque toute la science qui doit être enseignée doit être celle de l’Evangile… Ce que je vous recommande principalement, c’est la religion.» Il confie ces maisons à Madame Campan. Quand furent créées les Maisons d’orphelines de la Légion d’honneur, l’Empereur en confia la direction aux religieuses de la Mère de Dieu et à sa fondatrice, Mère Marguerite de Lézeau. Deux cents ans plus tard, ces maisons existent toujours.

 

Les Saints des jours précédents

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles