Pourquoi vend-on certains produits par six ou par douze ?

Dans les grandes surfaces, les marchés ou à la ferme, les œufs sont généralement vendus par boîtes de six ou de douze. Il s’agit d’une habitude de consommation qui remonte au Moyen Age. [JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP]

Dans les grandes surfaces, les marchés ou à la ferme, les œufs sont généralement vendus par boîtes de six ou de douze. Il s’agit d’une habitude de consommation qui remonte au Moyen Age.

 

A cette époque, les commerçants utilisaient en effet les douzaines comme base pour compter, plutôt que les dizaines. Un choix qui fait référence au nombre de phalanges que l’on peut compter avec le pouce sur les quatre autres doigts de la même main.

Cette technique s’est développée car elle se montrait très pratique pour compter lorsque l’autre main était déjà occupée. Autre avantage, le nombre 12 est facilement divisible par 2, 3, 4 ou 6.

 

Héritage

Au fil des siècles, les commerçants ont progressivement abandonné cette méthode de comptage, mais ont conservé le conditionnement.

Si bien qu’on le retrouve aujourd’hui pour de nombreux produits alimentaires, comme les huîtres, les escargots, les yaourts ou encore les packs d’eau, de lait ou de bière.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles