Pourquoi dit-on "faire Fanny" quand on ne marque aucun point ?

Lors d’une partie de pétanque, on dit souvent d’un perdant qui n’a pas marqué un seul point qu’il "fait Fanny". [CC / zigazou76]

Lors d’une partie de pétanque, on dit souvent d’un perdant qui n’a pas marqué un seul point qu’il "fait Fanny". Une expression aux origines méconnues.

 

Cette coutume est née d’une histoire vraie, remontant à la fin du XIXe siècle. Elle s’inspire d’une jeune femme d’une vingtaine d’années prénommée Fanny. Cette dernière avait pris l’habitude de consoler les joueurs perdants du quartier de la Croix-Rousse, à Lyon.

Pour cela, elle attirait le malheureux à l’écart afin de lui montrer ses fesses. Une pratique qui a forcément beaucoup fait parler d’elle dans le milieu bouliste. En référence à la jeune femme, plusieurs cafés ont installé des affiches la représentant les fesses à l’air. 

 

Le terme s’est étendu à d’autres activités de café

Les années passant, on demandait aux vaincus d’aller plus loin en embrassant le poster représentant la jeune femme. Le terme s’est plus tard étendu à d’autres activités de café, comme le baby-foot.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles