Pourquoi les Bigoudens ont-elles une grande coiffe ?

Cette tradition remonte à la révolte du papier timbré, à la fin du XVIIe siècle.[CC / XIIIfromTOKYO]

C’est l’un des symboles folkloriques de la Bretagne. La haute coiffe en dentelles d’une trentaine de centimètres portée par les Bigoudens, les femmes en tenue traditionnelle, est à l’origine un signe de protestation et fait référence aux clochers des églises.

 

Elle remonte au XVIIe siècle, époque à laquelle les habitants de la pointe bretonne s’étaient dressés contre Louis XIV, qui voulait augmenter les taxes (révolte du papier timbré). 

Le roi avait alors fait abattre les clochers dans les villages afin d’empêcher les manifestants de se rassembler à l’appel des cloches.

Les femmes, écartées des émeutes, avaient apporté leur soutien aux paysans en arborant de grandes coiffes (bigouden en breton) symbolisant les édifices détruits. Une habitude qu’elles ont ensuite conservée en mémoire de la révolte. 

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles