Pourquoi dit-on "vider son sac" quand on est sincère

L'expression "vider son sac" vient du milieu juridique. [CC / Domaine public]

Aujourd’hui, "vider son sac" signifie "exprimer le fond de sa pensée", "dire ce qu’on a sur le cœur". Mais, au départ, l’expression, qui vient du milieu juridique, avait un sens beaucoup plus basique.

 

Au XVIIe siècle, les avocats rangeaient en effet l’ensemble des ­documents nécessaires pour plaider dans des besaces. Au cours des procès, ils déballaient donc les pièces au fur et à mesure de leurs plaidoiries.

Et ils le faisaient jusqu’à vider entièrement – et littéralement – leur sac, c’est-à-dire jusqu’à fournir aux juges les derniers éléments ­nécessaires à la défense de leur client.

Le terme a perduré ­devant les tribunaux, même après l’invention des chemises, des classeurs et des dossiers ­actuels. Il s’est ­ensuite étendu au vocabulaire policier – un suspect qui passe aux aveux vide aussi son sac – et ensuite au langage courant.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles