Pour le Carême, ils arrêtent Facebook

Des photos bien particulières ornent certains profils pour marquer le Carême. [DR]

Alors qu'en ce mercredi des Cendres, les catholiques entament le Carême, des photos de profils bien particulières ont fleuri sur Facebook.

 

Dans le calendrier liturgique, le Carême est la période de quarante jours qui précède Pâques. Entamé ce mercredi 18 février, il s'achèvera le dimanche 5 avril avec la célébration de la Résurrection... et l'arrivée des cloches venues de Rome.

Inspiré par le récit évangélique du jeûne suivi par le Christ dans le désert après son baptême, le Carême est une séquence au cours de laquelle les catholiques s'efforcent d'intensifier leurs prières, de prêter davantage attention aux autres et de faire pénitence.

 

Jeûne 2.0

Une des façons, pour les croyants, de parvenir à ces objectifs, est de se contraindre à des renonciations. Le jeûne est une des pratiques les plus courantes en la matière.

Mais naguère alimentaire, le jeûne est lui aussi en train de passer à l'ère 2.0. Car si nombreux sont encore ceux qui renoncent à la confiture sur leurs tartines matinales, au Nutella, à la viande rouge ou aux apéritifs, de plus en plus de fidèles renoncent pour leur part à ... Facebook. Partant du constat que le plus célèbre des réseaux sociaux est parvenu parfois une addiction chronophage, des croyants ont donc décidé de ne plus poster, "liker" et partager pendant ces quarante jours du Carême.

 

"Asphyxie de l'âme"

"Ma décision est simple : jeûner, ce n’est pas en soi se priver de quelque chose, c’est surtout vérifier qu’on est libre, indique l'abbé Pierre Amar, l'un des animateurs du Padre Blog, qui a entamé une telle démarche. Voilà peut-être la raison pour laquelle le monde n’aime pas le jeûne et que les jeûneurs sont souvent...  des gêneurs ! Parce qu’ils contestent silencieusement la loi totalitaire du désir qui est le puissant ressort de notre société marchande. Regardez, il y a des chaînes partout : chaînes de montage, chaînes de magasins, chaînes de télévisions. Jeûner c’est vérifier que ces chaînes extérieures ne se sont pas à la longue intériorisées, conduisant à la paralysie et à l’asphyxie de l’âme".

« Je voulais une résolution simple, dans l’esprit de celle que le Pape Jean-Paul II avait un jour proposé en suggérant qu’on fasse un carême sans télévision : un jeune cathodique ! En écartant Facebook pendant 40 jours, je ne me prive pas de quelque chose, je veux surtout vérifier si je suis libre par rapport à Facebook. Je pressens aussi que je vais gagner pas mal de temps pour prier, pour lire, pour aller vers les autres… Rendez-vous dans 40 jours pour un bilan ! », précise en souriant l'abbé Amar.

 

Profils de Carême

Au risque de contrevenir légèrement à l'un des préceptes évangéliques suivant lequel il importe de jeûner dans la discrétion, de nombreux profils se sont ornés de photos d'illustration bien particulières depuis mardi soir : "Absent pendant le Carême".

 

careme.jpg

 

D'autres, qui ont sans doute décidé de porter leurs efforts sur d'autres renonciations, affichent aussi la couleur sans déserter Facebook pour autant, puisque d'autres photos de profils représentent la petite croix de cendres qui sera tracée sur le front des fidèles pour marquer l'entrée en Carême.

 

cendres.jpg

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles