9 juin : Sainte Diane

"Sa beauté était remarquable et s’alliait à une intelligence, une sensibilité, une volonté peu communes." Ainsi parle-t-on de la jeune Diana Carbonesi d’Andallo.[ARCHIVES AFP]

"Sa beauté était remarquable et s’alliait à une intelligence, une sensibilité, une volonté peu communes." Ainsi parle-t-on de la jeune Diana Carbonesi d’Andallo.

 

Les parents de Diane sont riches, elle est coquette, et c’est par mondanité et curiosité qu’elle se rend à une prédication du dominicain Réginald. Le sermon porte justement sur la coquetterie. Diane est touchée. Le frère dominicain devient son père spirituel et elle décide de devenir religieuse. L’année suivante, lors d’un passage de saint Dominique à Bologne, elle fait vœu de virginité en sa présence. Sa famille s’oppose à ce projet.

Elle prend prétexte d’une sortie à Ronzano pour entrer au couvent des chanoinesses. Une armée familiale se précipite au couvent, s’empare de Diane, qui résiste. Elle revient chez elle sur une civière. A peine remise, elle s’enfuit à nouveau. Son père capitule. Le premier couvent de dominicaines de Bologne est créé.

Très proche de Diane, le bienheureux Jourdain de Saxe modère l’ardeur de ces premières religieuses très observantes. Cécile, Aimée, Constance et Théodora sont d’ailleurs honorées en ce jour à l’égal de Diane. Elle meurt à 35 ans, le 10 juin 1236.

 

Courte prière de Saxe à saint Dominique :

«Saint père Dominique, assistez-nous dans tous nos besoins. Gardez-nous toujours ; rendez-nous purs et purifiés.»

 

Ephéméride du 9 juin

En 1537, Paul III, dans la bulle «Sublimis Deus», déclare «que les indigènes sont véritablement des hommes avec les qualités et les défauts des hommes, aptes à recevoir la foi». Il était déjà intervenu sur ce sujet avec «Pastorale officium», «Altitudo divini consilii». Il interdit l’esclavage. Il ne sera pas entendu par les puissants qui ont des visées économiques et son message sera occulté par les Etats anglicans et protestants, qui ne veulent pas sembler faire allégeance au pape.

 

La vie des saints fêtés ces derniers jours

Vous aimerez aussi

Le port du hijab, voile couvrant la tête et les cheveux mais pas le visage, est autorisé en France dans tout l'espace public, à l'exception des écoles, collèges et lycées publics.
Religion Burqa, voile, Hijab : de quoi parle-t-on et que dit la loi ?
IVG des subtilités selon les religions
bioéthique IVG : des subtilités selon les religions
bioéthique Les jeunes catholiques pas choqués par les propos du pape sur l'IVG

Ailleurs sur le web

Derniers articles