27 août : Sainte Monique

Sainte Monique.[CC / Jfhutson]

«Faites comme moi, taisez-vous. Retenez votre langue, votre mari retiendra son bras ; et vous ne serez jamais battue.» Ainsi Monique conseille-t-elle une de ses amies qui lui raconte que son mari la bat. Elle sait de quoi elle parle.

 

Cette jeune chrétienne de 22 ans est mariée à Patricius. Il est païen, volage et violent. Il sera baptisé en 370, mais meurt l’année suivante. Elle élève seule ses trois enfants : Navigius, Perpétue et Augustin.

Ce dernier entre dans la secte des manichéens et s’embarque pour Rome. Monique le rejoint et le supplie de renoncer à son projet et à sa vie tumultueuse. Rien n’y fait, Augustin trompant sa mère sur le jour du départ du navire, lui fausse compagnie. Elle pleure et ouvre son cœur à l’évêque du lieu qui lui dit : «Laissez-le faire. Contentez-vous de prier pour lui. Lui-même reconnaîtra par ses lectures l’étendue de son erreur et la gravité de ses impiétés.»

A peine consolée, Monique apprenant que son fils était devenu maître de rhétorique à Milan, le rejoint. La conversion et le baptême d’Augustin, à Pâques 387, en sont la conclusion et enfin Monique est récompensée.

A 56 ans, elle meurt entourée de ses deux fils (Augustin a 33 ans) qui pleurent à leur tour. Ils veulent ramener le corps de leur mère en Afrique et ne pas le laisser si loin de son pays. Elle leur donne une dernière leçon : «Rien n’est loin de Dieu. Il n’est pas à craindre qu’à la fin du monde il ne reconnaisse pas le lieu où il doit me ressusciter ! Vous enterrerez ici votre mère. Que cela ne vous donne aucun souci.»

Son corps restera à Ostie jusqu’en 1430, date à laquelle le pape Martin V le fait transporter dans l’église romaine de Saint-Augustin, juste derrière la place Navone, où il est toujours vénéré. Monique est la patronne des mères qui prient pour la conversion de leurs enfants.

 

Etymologie du nom :

Sans doute un nom d’origine punique. Il ne peut être tiré du grec «monikos» «moine». Pas plus que d’une racine berbère. Sa consonance phénicienne serait à rapprocher du terme hébraïque.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles