D'où vient l'expression «ça ne mange pas de pain» ?

L'expression est née à l'époque où le pain était l’une des bases de l’alimentation et représentait une part importante du budget familial.[Flickr / Rik Lomas]

Lorsque quelque chose ne demande pas d’effort particulier, n’a pas de conséquence ou n’implique pas un grand risque, on dit parfois que «ça ne mange pas de pain».

Cette expression tire ses origines du Moyen Age, à l’époque où le pain était l’une des bases de l’alimentation. Il représentait par conséquent une part importante du budget familial. Prendre telle ou telle décision ­coûteuse, comme acheter un objet par exemple, pouvait grignoter le budget nourriture – et donc celui du pain –, notamment dans les foyers les plus modestes.

A lire aussi : Pourquoi ne faut-il pas poser le pain à l'envers sur une table ?

Ces derniers privilégiaient les choix qui ne leur coûtaient rien, «qui ne mangeaient pas de pain», puisque cela n’avait aucun impact sur les stocks de denrées. L’expression a ensuite été attestée dans le courant du XVIIe siècle, époque marquée par plusieurs famines en France, puis a été conservée au fil du temps.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles