D'où vient l'expression "faire un bide" ?

Dans le film Les Bronzés, Lui Rego, alias Bobo, fait un bide monumental avec son sketch de la valise.[Capture / Les Bronzés 1978)]

Il est particulièrement redouté de la part des humoristes. Lorsqu’on connaît un échec cuisant, en particulier après une mauvaise blague (ou un lancement commercial raté), on dit généralement qu’on a «fait un bide».

C’est dans le monde du théâtre, dans le courant du XIXe siècle, qu’est né ce rapport entre le bide – au sens de ventre – et le fiasco. A l’époque, il arrivait que les comédiens quittent le théâtre en rampant sur le ventre, «sur le bide» disait-on, après une très mauvaise prestation, pour éviter d’être vus par des spectateurs mécontents (qui lançaient parfois des tomates).

A lire aussi : Pourquoi y a-t-il un côté jardin et un côté cour au théâtre ?

Par extension, le mot «bide» est devenu lui-même un synonyme de revers, le plus souvent assorti d’un sentiment d’humiliation. Il a alors progressivement quitté l’univers du spectacle pour entrer dans le langage populaire, entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles