Pourquoi parle-t-on de «derby» en sport ?

Le derby de la Mersey, entre Liverpool et Everton, est souvent très tendu.[© PAUL ELLIS / AFP]

Lyon-Saint-Etienne, Stade Français-Racing 92 ou encore Atlético-Real Madrid… Au rugby comme au football, on parle de «derby» lorsque deux équipes d’une même ville ou d’une même région s’affrontent.

Ce terme a vu le jour en Angleterre au XVIIIe siècle, dans le monde hippique. Il fait référence à un comte de la ville de Derby, ­Edward Stanley. Celui-ci avait créé l’une des plus prestigieuses courses de chevaux du pays : le Derby d’Epsom. Par extension, les Anglais ont surnommé «derby» toute grande compétition hippique.

A lire aussi : Pourquoi le football s’appelle-t-il «soccer» aux Etats-Unis ?

Au début du XXe siècle, le terme s’est même étendu à d’autres sports, lorsque les équipes sont voisines, grâce à la presse anglaise. Celle-ci avait qualifié de «derby» un match entre les clubs de football de Liverpool (Liverpool et Everton), évoluant en première division anglaise.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles