Pourquoi parle-t-on de «cordonnier» ?

Le terme de «cordonnier» provient de la ville de Cordoue, en Espagne. [© MOOD BOARD REX SIPA]

Désignant aujourd’hui une personne qui fabrique ou répare des chaussures, le terme de «cordonnier» est inspiré du nom de la ville de Cordoue, en Espagne.

Au Moyen Age, cette commune d’Andalousie était en effet très réputée pour la qualité du cuir qui y était produit, le «cordouan», grâce à une méthode de tannage importée par les Maures. A cette époque, les chaussures en cette matière créées à Cordoue étaient ainsi recherchées par les nobles de toute l’Europe, notamment français.

A lire aussi : Pourquoi parle-t-on de «mise à pied» ?

Cette excellence a même donné son nom au domaine d’activité, la «cordouanerie». Les artisans ont par conséquent été nommés «cordouiniers», avant que ce terme ne devienne «cordonniers» dans le langage courant. Jusqu’au XVIIIe siècle, ceux-ci étaient néanmoins exclusivement chargés de confectionner de nouveaux souliers, leur réparation était alors l’apanage des «savetiers».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles