Pourquoi les «drogueries» portent-elles ce nom ?

Le terme «droguerie» provient du néerlandais. [© Capture Google maps]

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le nom des drogueries n’a rien à voir avec les stupéfiants.

Il provient en réalité du néerlandais «droguerij», qui ­signifie «sécherie». Apparues au XVe siècle, les drogueries étaient en effet des commerces où l’on pro­posait essentiellement des herbes ­médicinales séchées, mais aussi des épices ou encore des préparations végétales.

A lire aussi : Pourquoi parle-t-on de «cordonnier» ?

Si le terme «droguerie» est resté, ces magasins ont, eux, ­arrêté d’écouler de tels produits, sur décision de Louis XVI en 1777. Le monarque a décidé de créer le Collège de pharmacie, conférant à celui-ci le monopole de la vente des produits médicinaux.

C’est pour cette raison que les drogueries se sont concentrées depuis sur la vente de produits d’entretien et de soins cosmétiques.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles