Pas de sortie de crise en vue à Radio France

Le siège de Radio France, le 23 novembre 2009 [Bertrand Guay / AFP/Archives]

Alors que le conflit social s'enlise à Radio France, Fleur Pellerin s'apprête à annoncer des mesures pour rétablir le dialogue.

 

Le conflit semble sans issue à la maison ronde, alors que Radio France entrera jeudi 9 avril dans son 22e jour de grève. Un comité central d’entreprise extraordinaire a été rapidement suspendu mercredi, faute d’accord entre le PDG Mathieu Gallet et les syndicats sur les mesures d’économies à prendre pour faire face au déficit de la radio publique.

Pour Fleur Pellerin, la crise a "trop duré". La ministre de la Culture doit annoncer très rapidement des mesures pour "renouer le dialogue social". Celui-ci paraissait en effet complètement bloqué mercredi après-midi. Les syndicats ont persisté à exiger une médiation. Que Mathieu Gallet a persisté à refuser. 

 

Déficit de 21,3 millions d’euros

Plus tôt dans la matinée, le président du groupe d’audiovisuel public avait défendu devant la Commission des affaires culturelles de l’Assemblée son nouveau plan d’économies, version à peine modifiée du projet initial.

Au programme pour renflouer les caisses de Radio France, en déficit de 21,3 millions d’euros cette année : un plan de départs volontaires visant à supprimer 250 à 330 équivalents temps-plein, la fin de la diffusion sur les grandes ondes (qui servent essentiellement à la météo marine) et la refonte de France Musique.

Vous aimerez aussi

Depuis 1975, la Maison de la radio est le siège de la société Radio France.
Musique Radio France organise une grande vente aux enchères de ses instruments
Françoise Nyssen : le parcours d'une ministre discrète
Gouvernement Françoise Nyssen : le parcours d'une ministre discrète
Médias Sibyle Veil nommée présidente de Radio France

Ailleurs sur le web

Derniers articles