Pourquoi un petit verre d'alcool est-il appelé «shot» ?

Ayant peu d’argent sur eux, les cowboys échangeaient parfois une de leurs balles de revolver contre un petit verre.[Flickr / Steve Bennett]

Un «shot» qui vient de loin. C’est au Far West, au XIXe  siècle, qu’a été utilisé pour la première fois ce terme pour désigner un petit verre d’alcool fort à boire d’une traite.

Cette pratique était liée à une habitude des cow-boys peu fortunés, qui se rendaient dans les saloons à cette époque. Ayant peu d’argent sur eux, ils échangeaient parfois une de leurs balles de revolver, d’une valeur de quelques cents, contre un petit verre de whisky.

A lire aussi : Ajouter votre lien ici

De manière imagée, les pionniers de l’Ouest américain disaient donc qu’ils troquaient un verre contre un «coup de feu», un «shot» en anglais. La boisson est également appelée «shooter», qui signifie «tireur». Ces dénominations sont ensuite restées dans le langage courant et se sont exportées, devenant un incontournable dans les bars du monde entier.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles