XV de France : l’heure de confirmer

Philippe Saint-André le 10 novembre 2014.[BERTRAND LANGLOIS / AFP]
Pour son deuxième test mach d'automne, le XV de France affronte samedi l'Australie. Avec l'ambition de confirmer son succès de la semaine dernière face aux Fidjiens (40-15).
 
 
C’est un test grandeur nature qui l’attend. Face à l’Australie, samedi soir, au Stade de France, le XV de France se voit la possibilité d’affronter l’un des cadors du rugby.
 
Après avoir parfaitement débuté les tests d’automne avec une victoire contre les Fidji (40-15), les hommes de Philippe Saint-André auront fort à faire contre les Australiens.
 
Mais la formation entrainée par Michael Cheika se méfie tout de même de la France et s’attend à une tout autre opposition que celle proposée en juin dernier -ils l’avaient emporté trois fois en trois matchs (50-23, 6-0, 39-13)-. «Les Français ont un état d’esprit complètement différent lorsqu’ils évoluent à domicile. Nous nous attendons à ce qu’ils mettent beaucoup d’intensité», a déclaré celui qui a entrainé le Stade Français (2010-2012). 
 
Les mêmes que contre les Fidjiens
 
De l’intensité et de l’envie, c’est ce que le staff espère voir. Ce sera d’ailleurs un XV de France inchangé qui démarrera afin de ne pas stopper l’élan de l’équipe.
 
L’occasion notamment pour les néo-capés Scott Spedding,  Alexandre Dumoulin et Teddy Thomas -auteur de trois essais contre les Fidjiens- de confirmer leurs promesses.
 
 
Car depuis sa nomination, il y a trois ans, les Bleus n’en compte qu’un seul face aux trois cadors de l’hémisphère sud (Afrique du Sud, Nouvelle-Zélande et Australie) en neuf confrontations. C’était il y a deux ans face… à l’Australie (33-6).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles