Coupe du monde de rugby : la pré-sélection des Bleus

Les 36 heureux élus se réuniront à Marcoussis à partir du 6 juillet. [FRANCK FIFE / AFP]

Philippe Saint-André, le manager du XV de France, a tranché dans le vif mardi en évinçant de la prochaine Coupe du monde Camille Lopez, son ouvreur titulaire depuis novembre, au bénéfice d'un revenant, François Trinh-Duc, et d'un vétéran, Frédéric Michalak.

 

Pour pour préparer la prochaine échéance Coupe du monde, Philippe Saint-André et ses adjoints n'ont guère fait de sentiments en écartant Lopez (26 ans, 9 sél) de la liste des joueurs retenus pour l'occasion. Pourtant, le Clermontois avait disputé les trois tests de novembre puis les quatre premiers matches du récent Tournoi des six nations avec le maillot N.10, avant de se blesser. Il paye sans doute des performances en délitement avec la sélection durant le Tournoi comme récemment avec l'ASM, que ce soit dans l'animation offensive comme dans le jeu au pied.

Cette mise au placard profite d'abord à François Trinh-Duc (28 ans, 49 sél), à l'heure au rendez-vous après trois années chaotiques sous le mandat de Philippe Saint-André. Taxé d'une certaine nonchalance, il n'a pas entretenu que des relations apaisées avec l'encadrement et quand les entraîneurs ont décidé de le rappeler à l'automne dernier, le Montpelliérain s'est blessé gravement à une jambe. De retour sur les terrains depuis deux mois, il devra monter en puissance et, comme le Toulonnais Frédéric Michalak (32 ans, 71 sél), mettre son expérience au service du groupe.

 

Kockott plutôt que Machenaud

Pour le reste, il n'y aura pas d'invité-surprise mais d'étonnants retours en grâce, à l'instar du deuxième ligne de Clermont Sébastien Vahaamahina et le troisième ligne de Montpellier Fulgence Ouedraogo, épinglés lors de la tournée de juin 2014 en Australie. C'est aussi le cas du pilier toulonnais Xavier Chiocci. Le troisième ligne de Toulouse Louis Picamoles, après deux années de blessures et de méformes, pourra faire valoir sa puissance et ses capacités de perforateur, des qualités qui font cruellement défaut au XV de France.

Mais il y a des victimes notables, comme l'arrière-ailier de Toulouse Maxime Médard (28 ans, 41 sél), incontournable lors du Mondial-2011 mais qui n'a jamais convaincu l'encadrement. Le centre de Toulon Maxime Mermoz, qui a lui aussi entretenu un rapport parfois conflictuel avec le staff des Bleus, n'entre pas dans les plans. Il était pourtant titulaire du dernier match des Bleus, en Angleterre.

Devant, les principaux absents sont le pilier de Toulon Alexandre Menini, très pénalisé en mêlée avec le RCT ces dernières semaines, le Clermontois Thomas Domingo, mis au ban depuis les test-matches de l'été dernier en Australie, le deuxième ligne Romain Taofifenua ou encore l'ailier du Racing Teddy Thomas.

Les 36 heureux élus se réuniront à Marcoussis à partir du 6 juillet. La préparation les emmènera ensuite de Tignes (Savoie) au domaine de Falgos (Pyrénées-Orientales) en passant par Twickenham. Le groupe sera ensuite réduit à 31 le 23 août, au lendemain du deuxième match de préparation face à l'Angleterre. 

 

Les 36 retenus:

Piliers (6)

Uini Atonio (La Rochelle), Eddy Ben Arous (Racing-Métro), Xavier Chiocci (Toulon), Vincent Debaty (Clermont), Nicolas Mas (Montpellier), Rabah Slimani (Stade Français)

Talonneurs (3)

Guilhem Guirado (Toulon), Benjamin Kayser (Clermont), Dimitri Szarzewski (Racing-Métro)

Deuxième ligne (4)

Alexandre Flanquart (Stade Français), Yoann Maestri (Toulouse), Pascal Papé (Stade Français), Sébastien Vahaamahina (Clermont)

Troisième ligne aile (4)

Thierry Dusautoir (Toulouse), Bernard Le Roux (Racing-Métro), Yannick Nyanga (Toulouse), Fulgence Ouedraogo (Montpellier)

Troisième ligne centre (3)

Damien Chouly (Clermont), Loann Goujon (La Rochelle), Louis Picamoles (Toulouse)

Demis de mêlée (3)

Rory Kockott (Castres), Morgan Parra (Clermont), Sébastien Tillous-Borde (Toulon)

Ouvreurs (3)

Frédéric Michalak (Toulon), Rémi Tales (Castres), François Trinh-Duc (Montpellier)

Centres (5)

Mathieu Bastareaud (Toulon), Alexandre Dumoulin (Racing-Métro), Gaël Fickou (Toulouse), Wesley Fofana (Clermont), Rémi Lamerat (Castres)

Ailiers/arrières (5)

Brice Dulin (Racing-Métro), Sofiane Guitoune (Bordeaux-Bègles), Yoann Huget (Toulouse), Noa Nakaitaci (Clermont), Scott Spedding (Bayonne)

 

Vous aimerez aussi

Rugby Bordeaux-Bègles - Clermont, 5e journée de Top 14 : à quelle heure et sur quelle chaîne ?
École À L'École des XV, le rugby au cœur du combat contre l'échec scolaire
Rugby Faut-il s’inquiéter pour le XV de France à un an du Mondial ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles