L'Afrique du Sud privée de Mondial ?

L'ailier sud-africain de Toulon, Bryan Habana, disputera-t-il la Coupe du monde de rugby avec les Springboks ?[Alexander Joe / AFP/Archives]

A moins de trois semaines de la Coupe du monde de rugby, l’Afrique du Sud pourrait être contrainte au forfait. Un parti politique sud-africain a porté plainte estimant qu’il y avait trop de Blancs parmi les joueurs sélectionnés.

 

Et si les Springboks manquaient la Coupe du monde de rugby ? A un peu plus de deux semaines du coup d'envoi de la Coupe du monde de Rugby 2015, qui se tiendra du 18 septembre au 31 octobre, c’est la question qui hante, depuis lundi, tous les supporters sud-africains.

Tout est parti d’une plainte déposée par l’Agency for New Agenda (ANA), un parti politique sud-africain, qui estime que la sélection de Heyneke Meyer favorise le racisme. L’ANA a saisi le tribunal de North Gauteng afin de confisquer les passeports des internationaux sud-africains. "Bien que de grandes choses ont été faites dans notre pays, l’équipe nationale de rugby a toujours des critères de sélection basés sur l’exclusion raciale qui favorisent toujours les Blancs", a expliqué Edward Mahlomola, le président d’Agency for New Agenda. 

 

Peu de chance d’aboutir

Alors qu’un quota de joueurs de couleur ou métis avait été instauré en début d’année pour lutter contre ce fléau, le sélectionneur des Springboks a présenté son groupe de 31 joueurs pour la Coupe du monde. Dans cette liste figure huit joueurs de couleur. Une sélection controversée, mais elle suit la ligne qui voulait qu’au moins sept joueurs de couleur fassent partie du groupe.

S’il y a peu de chances que la justice sud-africaine statut en faveur du parti politique, le débat est intense au pays de Nelson Mandela. Le ministre des sports a, en tout cas, apporté son soutien aux joueurs. Par ailleurs, la fédération a annoncé par la voix de son porte-parole Andy Colquhoun qu'elle se défendrait devant le tribunal, mercredi.

 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles