Coupe du monde de rugby : quelle est la plus grosse défaite de l'histoire ?

L'Australien Mat Rogers prend le dessus sur le Namibien Jurgens Van Lill le 25 octobre 2003 lors d'Australie-Namibie.[CHRISTOPHE SIMON / AFP]

Le jeudi 24 septembre les All-Blacks néo-zélandais affrontent la Namibie (21h), l’un des petits poucets de la Coupe du monde 2015 de rugby. A cette occasion, les Namibiens pourraient battre le record de la défaite la plus large obtenue au cours d’un Mondial de rugby.

 

Elle ne pouvait pas espérer pire. Pour son entrée dans la compétition, la Namibie affronte jeudi 24 septembre la Nouvelle-Zélande, double championne du monde (1987 et 2011) et tenante du titre. Un match déséquilibré qui symbolise à lui seul l’immense fossé séparant les nations majeures du rugby des plus petites.

Si la déroute semble inévitable pour les Namibiens, c’est avant tout l’ampleur du résultat qui sera scrutée. Car le Stade Olympique de Londres pourrait bien être le théâtre de la plus grosse défaite enregistrée en Coupe du monde de rugby.

 

Australie - Namibie : 142-0 en 2003

Un triste record que détient pour l’instant… la Namibie. La deuxième nation du continent africain, derrière les intouchables Springboks, avait subi un cinglant revers lors du Mondial australien, le 25 octobre 2003. Ce jour-là, les Wallabies avaient corrigé en phase de poules les Welwitschias 142 à 0 à Adélaïde. Les Namibiens avaient alors encaissé 22 essais !

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles