Un sérum de survie pour les soldats

Des soldats israéliens, le 9 aout 2014. [Abbas Momani / AFP]

Comment faire en sorte que la guerre fasse moins de victimes ? Des chercheurs australiens de l’université James Cook ont peut-être trouvé la solution avec un sérum qui pourrait sauver des milliers de vies.

 

Ils ont annoncé mercredi avoir mis au point un traitement capable d’augmenter les chances de survie des militaires grièvement blessés en opération.

A base d’adénocaïne (une drogue mêlant lidocaïne, adénosine et magnésium), ce sérum à administrer juste après la blessure élève la tension artérielle des victimes à un niveau "assez haut" pour que le cerveau ne soit pas endommagé, mais "assez bas" pour éviter des pertes de sang supplémentaires.

Selon les chercheurs, "87% des décès surviennent dans les 30 premières minutes".

 

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles