La fidélité déterminée par la taille des doigts ?

Selon une étude, la taille de vos doigts déterminerait votre degré de fidélité. [CC/Samuel/Flickr]

Une enquête réalisée par des chercheurs britanniques semble démontrer que la longueur des doigts est un indicateur du degré de fidélité des êtres humains.

 

Attention, les doigts trahiraient la propenson à l'infidélité. C'est ce que révèle une étude menée par des chercheurs des Universités d'Oxford et de Northumbria, au Royaume-Uni. Ces chercheurs ont mesuré la longueur des doigts de 1.314 sujets et ont comparé les résultats avec ceux d'une autre étude réalisée auprès de 595 individus sur les comportements sociaux et sexuels.

Plus l'index est court par rapport à l'annulaire, et plus le risque d'infidélité serait élevé. C'est ce qu'a établi cette étude, qui s'est fondée sur l'analyse du rapport "2D:4D", c'est-à-dire sur l'écart de taille entre l'index et l'annulaire des sujets.

 

Les hommes moins fidèles que les femmes

L'étude suggère que les hommes seraient plus frivoles que les femmes. 57% d'entre eux seraient enclins à l'infidélité, contre 43% des femmes. Mais les chercheurs de l'étude soulignent que de nombreux autres facteurs, notamment culturels, conditionnent le caractère infidèle des individus.

Ce n'est pas la première fois que ce facteur est invoqué pour expliquer l'infidélité. De précédentes études ont démontré que le ratio index/annulaire serait un indicateur de la dose de testostérone perçue par l'embryon dans le ventre de sa mère. Plus la dose de testostérone incorporée en période de gestation est importante, plus la taille de l'annulaire sera élevée. Or plus la dose de testostérone est importante, plus le risque d'infidélité serait élevé par la suite.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles