Un paquet à 13,07 € pour compenser l'impact économique du tabac ?

Selon l'étude, pour que l'addiction à la cigarette n'impacte plus sur la collectivité, il faudrait que le prix du paquet atteigne les 13 euros. [Denis Charlet / AFP/Archive]

Le cabinet de recherche et d’expertise économiques Microeconomix a calculé le prix du paquet de cigarettes qui permettrait, grâce aux recettes fiscales générées, de compenser l'impact financier du tabagisme sur l'ensemble de la société.

 

Une augmentation de plus de 6 euros (+87%). Telle pourrait être l'évolution du prix du paquet de cigarettes si l’on s’en tenait aux résultats d’une étude du cabinet Microeconomix. En s’appuyant sur les travaux de l’Observatoire des drogues et toxicomanies (OFDT) et les données de l’Insee et de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé, ce cabiné a calculé que serait le prix du tabac qui permettrait d'en compenser le coût pour la collectivité.

Selon le cabinet, l’addiction à la cigarette impacte ainsi très négativement le chiffre d'affaire des entreprises. S’appuyant sur des chiffres liés à l’absentéisme et aux décès prématurés des employés, la perte de production des entreprises françaises s’élèverait à 16 milliards d’euros pour la seule année 2013.

 

L’Etat gagnant

L’étude révèle que le tabac a un effet plutôt positif sur les finances publiques. Le cabinet estime à un milliard le gain apporté par la cigarette à l’Etat, avec un impact négatif estimé à 19,6 milliards d’euros et un positif de 20,6 milliards.

Si celui-ci perdrait 16,3 milliards d’euros pour les dépenses de santé (Sécurité sociale) et 3,3 milliards d’euros d’impôts non-encaissés en raison du décès prématurés des fumeurs, il encaisserait 14 milliards d’euros grâce aux taxes sur les paquets de cigarettes et économiserait 6,6 milliards sur les retraites non versées aux fumeurs décédés prématurément.

 

15 milliards d’euros

De manière générale, en prenant en compte à la fois son impact sur l’Etat et sur les entreprises, le tabac couterait 15 milliards d’euros à la collectivité. Se fondant sur ce chiffre, le cabinet a déterminé que, pour éponger ce surcoût, le prix d’un paquet de cigarettes devrait s’élever à 13,07 euros. 

Cette étude, dont rend compte le Parisien est dévoilée alors que, depuis mardi dernier, une commission de l’Assemblée nationale se penche  sur le projet de loi Santé, et en particulier sur les mesures antitabac.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles