Un lien entre le diplôme de la maman et le poids du bébé

Moins une femme est diplômée, plus elle risque de mettre au monde un enfant de faible constitution. C'est ce que révèle une étude de l'Ined.[CC / PublicDomainPictures / Pixabay]

Le niveau d’études de la maman pourrait influer sur le poids du bébé, selon une étude de l'Ined publiée le 10 juin.

 

Moins une femme est diplômée, plus elle risque de mettre au monde un enfant de faible constitution (moins de 2,5 kg à la naissance), selon une étude de l'Ined publiée le 10 juin.

Pour les mamans n’ayant aucune formation, le risque est ainsi 50% plus élevé d’avoir un enfant petit que pour celles ayant le baccalauréat. De leur côté, celles qui n’ont que le baccalauréat ont 25% de plus de risque que celles qui ont fait plus de deux ans d’étude.

 

Plus de tabac ?

Un lien qui pourrait s’expliquer, selon les chercheurs, par le fait que les femmes moins instruites ont davantage tendance à fumer pendant la grossesse, ce qui a des conséquences sur le développement du foetus. D’autres facteurs psychosociaux entreraient en compte, comme l’alimentation de la maman.

Enfin, l’âge des mères a aussi une influence. Les femmes plus diplômées ont en effet tendance à avoir des enfants plus tard. Or, les enfants de mères ayant moins de 28 ans lors de la naissance sont plus fréquemment petits que ceux de mères ayant entre 31 et 34 ans. Des différences qui sont loin d’être anecdotiques: le poids du bébé est en effet un indicateur de santé à la naissance. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles