Un Anglais se fait greffer un œil bionique

Ray Flinn, 80 ans, s'est fait poser un oeil bionique.[Capture écran/Youtube]

À Manchester, un retraité britannique de 80 ans, souffrant de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA), s'est fait implanter un œil bionique. Une première mondiale.  

 

Si l'œil bionique a déjà été implanté à des aveugles, c'est la première fois qu'il est greffé sur un patient souffrant de dégénérescence maculaire liée à l'âge. Une maladie qui touche environ 30% des personnes âgées de plus de 75 ans en France. L'opération a été réalisée avec succès par une équipe de chirurgiens de l'hôpital Royal Eye de Manchester sur un patient âgé de 80 ans.

L'heureux greffé, Ray Flinn, "fait  des progrès vraiment remarquables", selon Paulo Stanga, le chirurgien ophtalmologiste en charge l'opération, interrogé par la BBC. Désormais le retraité "distingue les formes et les obstacles" ce qui ne lui était pas évidemment avant l'implantation.

 

Un oeil à 115.000 euros

Cet œil bionique baptisé Argus II, est vendu 115.000 euros et est fabriqué par la société californienne Second Sight. Il se présente sous la forme d'une paire de lunettes, équipée d'une petite caméra, d'un boîtier électronique portatif pour traiter les données visuelles captées par la caméra et d'un système de transmission jusqu'à l'implant oculaire.

Quatre autres patients devraient bientôt bénéficier d'une telle greffe. Les patients aspirant à poser cet implant seront au préalable suivis pendant trois ans afin de déterminer si cet œil peut devenir un traitement reconnu. En cas d'échec, deux autres voies sont à l'étude par la médecine mondiale : la modification génétique et l'injection de cellule souche dans la rétine.  

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles