Comment soigner son angine ?

Les enfants comme les adultes peuvent contracter les deux types d'angine. [Catherine Delahayes / Sipa]

Avec la baisse des températures, les angines font leur retour. Dans les cas les plus simples, elle peut facilement se soigner par automédication.

Cette inflammation des amygdales touche chaque année près de neuf millions de Français, selon l’assurance ­maladie. Le plus souvent, il s’agit d’un problème de santé sans gravité qui peut s’accompagner d’infections au pharynx ou au nez.

Déterminer le type

Il existe deux types majeurs d’angine : la virale qui est la plus courante (huit cas sur dix chez l’adulte) et l’angine bactérienne due à une bactérie, le plus souvent un «streptocoque». Dans les deux cas, les symptômes peuvent être une inflammation aiguë du pharynx (angine rouge) et/ou des taches blanchâtres sur les amygdales (angine blanche). Les deux se transmettent par l’air, lors de toux ou d’éternuements ou par contact physique.

Apaiser la douleur

En cas de faibles douleurs, on peut se soulager en prenant un antalgique comme du paracétamol. Des anti-­inflammatoires non stéroïdiens peuvent également être utilisés : ibuprofène chez l’enfant de plus de trois mois, ibuprofène ou kétoprofène chez l’enfant de plus de six mois et chez l’adulte. Attention, l’aspirine est contre-indiquée pour ses effets secondaires. Enfin, on peut prendre des pastilles ou des collutoires. La plupart contiennent à la fois des antalgiques et des antiseptiques. La prise de boisson chaude avec du citron et du miel ou du thym soulage également.

Consulter son médecin

Si la douleur s’accompagne de poussée de fièvre, notamment au-delà de 38,5 °C, il faut consulter un médecin. Ce dernier fera un diagnostic rapide de l’angine. S’il est positif, cela signifie que l’infection est bactérienne et qu’elle nécessite alors un traitement à base d’antibiotiques. L’amoxicilline par voie orale chez l’enfant comme chez l’adulte est le plus souvent utilisé. Bien entendu, le repos est le meilleur complément à ce traitement.

Se prémunir contre les microbes

Quel que soit le type d’angine, elle se transmet par l’air. Une fois qu’on est atteint, il faut adopter certaines ­précautions pour éviter sa propagation auprès de son entourage. Bien évidemment, le lavage méticuleux et régulier des mains est indispensable. Il faut éviter le contact direct le temps de la ­maladie : pas d’embrassade ni de ­poignée de main. Il faut également ­éviter d’approcher les personnes fragiles comme les bébés, les personnes malades ou âgées. •

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles