L’homéopathie interdite de prescription au Royaume-Uni ?

Chaque année l’homéopathie engendrerait à la Sécu anglaise 4 millions de livres (5,6 millions d’euros) de dépenses.[Detcos / CC / Pixabay]

Les traitements homéopathiques pourraient ne plus être prescrits par les médecins généralistes anglais.

Le gouvernement anglais va lancer en 2016 une consultation pour savoir s’il bannira ou non ce genre de traitement. Celui-ci couterait ainsi trop d’argent à la National Health Service (NHS), service de santé anglais, par rapport à son efficacité supposée.

«Il n’y a pas de véritable preuve que l’homéopathie soit efficace comme traitement pour quelconque état de santé», indique la NHS, tandis que chaque année l’homéopathie engendrerait 4 millions de livres (5,6 millions d’euros) de dépenses.

The Good Thinking Society, à l’origine de cette demande de consultation s’insurge ainsi face à ce coût. «L’argent dépensé pour ce type de traitement pourrait être bien mieux utilisé pour des traitements qui offrent de véritables bénéfices aux patients», affirme-t-elle.

Des arguments balayés par le docteur Helen Beaumont, présidente de la Faculty of Homeopathy. «Le choix du patient est important, déclare-t-elle à BBCNews, l’homéopathie fonctionne, elle est utilisée avec sagesse par les médecins européens et les patients traités ainsi sont convaincus de son efficacité. Comme moi».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles