Le café pourrait faire vivre plus longtemps

Il n’est toutefois pas directement prouvé que le café soit responsable de cette meilleure santé.[Andrés Nieto Porras / Wikicommons]

Selon une récente étude, les consommateurs modérés de café auraient moins de risque de mourir tôt que les autres.

Pendant trente ans, 208 500 individus ont été interrogés tous les quatre ans sur leurs habitudes de consommation en café. Il en est ressorti que ceux qui buvaient moins de cinq cafés par jour présentaient un bilan de santé plus satisfaisant que ceux qui en buvaient plus ou pas du tout. Le risque de maladies du cœur et mentales, de diabètes ou de suicide s’est ainsi révélé plus bas chez ces personnes.

Les scientifiques auteurs de l’étude appellent toutefois à la prudence en indiquant qu’il n’est pas directement prouvé que le café soit responsable de cette meilleure santé. Il est néanmoins envisageable que les composants de la boisson, connus pour leur vertu, en soient la cause, notamment les antioxydants ou encore les agents qui combattent les inflammations, très présents dans le «Petit noir».

Détail intéressant, les scientifiques ont remarqué que la caféine pourrait ne jouer aucun rôle dans ces bienfaits. La diminution des risques de pathologies concernait ainsi aussi bien les amateurs de ristretto serré que ceux qui privilégient le déca. Une découverte qui suggère que «d’autres composants du café en plus de la caféine pourraient jouer un rôle positif» sur l'organisme.

Toujours est-il que cette étude tranche avec les précédentes qui affirmaient que le café était nocif pour la santé. Il était ainsi suspecté de causer davantages de cancers et de maladies du cœur. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles