Une MST potentiellement incurable met le Royaume-Uni en alerte

La gonorrhée est une MST en progression constante. [CHINA - HEALTH - AIDS - SEX MEDICINE]

Les autorités de santé britanniques s’inquiètent de l’évolution de la gonorrhée, une maladie sexuellement transmissible (MST) qui pourrait devenir à terme incurable.

Sally Davies, professeur et médecin hygiéniste en chef au Royaume-Uni, vient d’alerter les médecins et pharmaciens de son pays de la menace de cette «super gonorrhée».

Alors que cette MST ne cesse de progresser, contaminant toujours plus de personnes, elle développe en parallèle une très grande résistance aux médicaments habituellement utilisés pour la traiter. Pour Sally Davies, elle pourrait ainsi «devenir une maladie incurable».

Des prescriptions antibiotiques non adaptées

Cette résistance s’explique selon Sally Davies par un mésusage dans la prescription et la délivrance des médicaments. La gonorrhée peut être traitée par la prise simultanée de deux antibiotiques : le ceftriaxone (sous forme injectable) et l’azithromycine (en comprimés). Pourtant, dans certains points de vente, seuls les comprimés sont délivrés. Le fait de n’utiliser qu’un seul des deux traitements renforce la capacité d’adaptation des bactéries. Sally Davies invite donc le corps médical a être particulièrement vigilant sur ce point.

La gonorrhée se transmet lors de relations sexuelles non protégées, quelles soient vaginales, orales ou anales. Le port du préservatif permet de lutter contre cette MST. Appelée familièrement «chaude-pisse», elle est en progression constante depuis plusieurs années, dans le monde entier.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles