Frédéric Poux, président du directoire d'Afflelou : "Win-Win permet d'étaler les dépenses"

Le président du directoire d'Afflelou, Frédéric Poux. Le président du directoire d'Afflelou, Frédéric Poux. [R. MEIGNEUX]

Sur le marché de l’optique, Alain Afflelou est un habitué des révolutions. Un an après son lancement, l’offre Win-Win a séduit 100 000 Français.

Elle propose deux paires garanties à vie, pour 11,90 euros par mois pendant deux ans. Avec, en plus, la possibilité de changer de correction gratuitement pendant 24 mois. Selon Frédéric Poux, président du directoire, les familles en sortiront gagnantes. 

Pourquoi ce paiement en 24 mois ?

Changer de lunettes peut coûter cher ; ce n’est jamais le bon moment. Notre formule permet d’étaler la charge de l’optique. J’ai rencontré des parents qui ne pouvaient pas changer les lunettes de tous leurs enfants la même année, car le coût était trop élevé. Avec notre offre, on peut équiper trois membres de la même famille pour 36 euros par mois. 

Quel est l’intérêt du changement de correction ?

La myopie se stabilise à la fin de la croissance, mais avant cela, elle varie. Certains enfants doivent changer de correction tous les six mois. Grâce à Win-Win, ils ne sont pas obligés de racheter des lunettes. Les seniors presbytes sont également concernés.

Quels sont les modèles proposés ?

Nous avons choisi de ne pas créer de gamme spécifique. Les lunettes sont à choisir parmi toutes celles proposées en magasin, dans une limite de 150 euros par monture, soit 90 % des modèles présentés. Cela inclut bien sûr la marque Afflelou, mais également toutes les autres marques que nous distribuons.

Tout le monde peut en bénéficier ?

Oui, l’offre est disponible pour tout type de correction, dans les quinze pays où nous sommes installés. Nous l’avons élargie aux verres progressifs, à un prix plus élevé (21,90 euros mensuels).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles