Torture : l'expérience de Milgram se confirme encore aujourd'hui

La nouvelle expérience a eu un taux de réussite encore plus élevée que la première. [Flickr]

Des scientifiques ont voulu reproduire l'expérience de Stanley Milgram sur l'obéissance, la morale et la torture. Les résultats sont édifiants.

Cette expérience de psychologie réalisée au début des années 1960 par Stanley Milgram consistait à évaluer l'obéissance d'une personne devant une autorité jugée légitime par le sujet. Elle permettait ainsi d'analyser la soumission d'un invidividu, même face à un ordre jugé contraire à la morale.

A l'époque, l'université de Yale avait publié des annonces dans un journal local, proposant quatre dollars aux personnes souhaitant participer à une expérience «sur l'apprentissage». À une époque où le revenu hebdomadaire moyen s'élevait à vingt-cinq dollars, il s'agissait d'une bonne affaire. Les scientifiques présentaient le déroulement de l'expérience comme une étude sur l'efficacité de la punition, en proposant d'envoyer des décharges électriques à ceux qui n'arrivaient pas à mémoriser ce qu'on leur demandait.

A lire aussi : La transition énergétique sur le divan, ou comment agir selon ses principes

L'expérience avait réuni des hommes de 20 à 50 ans issus de différentes classes sociales. Trois éléments étaient nécessaires au bon déroulement de cette expérience : l'expérimentateur, les «élèves», qui devaient mémoriser des listes de mots, et les «enseignants», dont le rôle était de dicter les mots à l'élève, et leur envoyer une décharge électrique en cas d'erreur. Ces décharges étaient en réalité fictives, et les élèves, des comédiens.

Si un des «enseignants» souhaitait arrêter, l'expérimentateur était chargé de lui adresser, dans l'ordre, ces quatre réponses : «Veuillez continuer s'il vous plait», puis «L'expérience exige que vous continuiez», ensuite «Il est absolument indispensable que vous continuiez» et finalement «Vous n'avez pas le choix, vous devez continuer». Ce n'est qu'après cette quatrième intervention, si le sujet exprimait toujours le désir d'arrêter l'expérience, que celle-ci s'arrêtait. S'il persistait, l'expérience s'achevait après trois décharges maximales, de 450 volts, envoyées à un élève. À noter que, dans la réalité une puissance de 450 volts peut tuer une personne. À la fin, un entretien était tenu avec chaque participant, au cours duquel on lui expliquait que les décharges étaient fictives, et que son comportement était normal et n'avait rien de sadique. Durant l'étude, 62% d'entre eux avaient continué à appuyer sur le bouton «XXX», qui envoyait la décharge maximale.

Une étude toujours d'actualité

Le magazine Social Psychological and Personality Science a publié en janvier 2017 une nouvelle étude reprenant le principe de Milgram. Elle a cependant été légèrement atténuée pour des questions d'éthique. L'expérience a cette fois-ci été menée par des chercheurs polonais de la SWPS University of Social Sciences and Humanities. Malgré le demi-siècle qui s'est écoulé et ce que nous en avons appris, les résultats sont impressionnants. 

A lire aussi : Six personnes écrouées après avoir torturé une femme vulnérable dans le Calvados

Cette fois-ci, quatre-vingt personnes ont été rassemblées, âgées de 18 à 69 ans et composées équitablement d'hommes et de femmes. Sur ce panel, 90% des volontaires ont accepté de lancer une décharge maximale à une autre personne. Le professeur Gzyb a déclaré que cette étude montrait encore une fois «le pouvoir phénoménal de la situation à laquelle les sujets doivent faire face et la facilité avec laquelle ils acceptent de faire des choses qui leur semblent désagréables».

Ce n'est pas la première fois qu'on cherche à recréer cette expérience. En mars 2010, la chaîne suisse RTS 2 et France 2 avaient diffusé un documentaire, baptisé «Le jeu de la mort», qui mettait en scène un faux jeux télévisé où les candidats devaient envoyer des décharges électriques à d'autres personnes en cas de mauvaise réponse. Au final, le taux d'obéissance avait été de 81%.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles