Planche à voile: Sarah Hébert abandonne sa traversée de l'Atlantique

La Française Sarah Hébert, qui tentait de traverser l'Atlantique en planche à voile entre Dakar (Sénégal) et la Guadeloupe, a décidé d'abandonner "pour préserver sa santé mise à mal depuis quelques jours", a annoncé mardi son service de presse.[AFP/Archives]

La Française Sarah Hébert, qui tentait de traverser l'Atlantique en planche à voile entre Dakar (Sénégal) et la Guadeloupe, a décidé d'abandonner "pour préserver sa santé mise à mal depuis quelques jours", a annoncé mardi son service de presse.

La jeune (28 ans) femme, qui porte depuis six ans un défibrillateur cardiaque, était partie le 22 février de Dakar mais a "rencontré de multiples difficultés ces derniers jours", est-il expliqué dans un communiqué.

"La mer est formée en permanence, entre 3 et 5 mètres de houle, de jour comme de nuit" et des vents "soufflent constamment à 25 noeuds en moyenne", précise le texte.

"Le système de vagues croisées et le maintien permanent du bateau (accompagnateur) durant la nuit près du dernier point GPS où Sarah s'est arrêtée la veille sont autant d'éléments qui ont obligé Sarah à repousser puis dépasser ses limites", ajoute le communiqué.

Selon son service de presse, Sarah Hébert "a vécu dimanche une alerte très sérieuse". "En proie à des vertiges, à la limite de la perte de connaissance avec un symptôme de représentation spatiale altérée, elle avait immédiatement demandé au bateau de la rejoindre afin de s'y (re)poser pour reprendre des forces".

La véliplanchiste "n'a malheureusement pas eu l'opportunité de bénéficier d'une accalmie pour se retaper. L'océan et les vents, que ce soit lors de ses journées de navigation ou durant les nuits à bord, ont eu raison de son sommeil, jamais récupérateur et sans cesse perturbé par les secousses hors normes subies tant sur l'eau que sur le bateau".

À suivre aussi

Greta Thunberg sur le voilier Malizia II à Plymouth, en Angleterre, le 13 août 2019 [Ben STANSALL / AFP]
Écologie Greta Thunberg met le cap sur New York à bord d'un voilier zéro carbone
Traversée de la Manche en Flyboard : retour sur l'exploit de l'"homme volant"
flyboard Traversée de la Manche en Flyboard : retour sur l'exploit de l'«homme volant»
Flyboard, et maintenant ?
exploit Une seconde vie pour le Flyboard ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles