Ligue 1: le PSG doit réagir devant Bordeaux

Le joueur du Paris Saint Germain Javier Pastore lors du match de Coupe de France contre Lyon le 21 mars 2012[FRANCK FIFE / AFP]

Après plusieurs sorties assez ternes et une élimination en Coupe de France face à Lyon, mercredi, le Paris SG se doit de réagir en championnat contre Bordeaux pour rester maître de la Ligue 1 et chasser les doutes, dimanche au Parc des Princes lors de la 29e journée.

Si Paris avait réussi à masquer ses insuffisances en L1 grâce à des fin de matches à suspense et se sentait jusque-là invincible, le premier revers de l'ère Carlo Ancelotti subi cette semaine face à l'OL (3-1) a ramené le club sur terre et montré que le chemin jusqu'au titre serait long et tortueux.

Avec 13 buts encaissés sur ses 6 dernières rencontres, toutes compétitions confondues, le PSG est loin d'être souverain et a bien du mal à afficher cohésion et force collective tout au long d'une rencontre.

Le pragmatique Ancelotti cherche en vain la bonne formule et a multiplié les dispositifs tactiques depuis son arrivée (4-3-2-1 avec ou sans véritable attaquant, 4-2-3-1, 4-4-2), mais Paris n'est pas encore devenu cette machine de guerre censée tout balayer sur son passage grâce aux pétrodollars qataris.

"Ca fait trop longtemps que Paris n'a pas gagné le titre (18 ans, ndlr) et c'est dans toutes les têtes, a expliqué mercredi le directeur sportif Leonardo. On doit être capable de gérer ça." Une façon de pointer du doigt la fébrilité qui semble gagner les Parisiens à l'approche de la ligne d'arrivée.

Pour rester en haut de l'affiche et maintenir son dauphin montpelliérain à distance, Paris doit donc reprendre les choses en main. Un nouveau faux pas ne ferait en effet que réveiller les vieux démons et relancerait des concurrents qui semblaient groggy par la force de frappe de ce nouveau PSG.

Peur de gagner ?

Trois jours après le couac en Coupe de France, Ancelotti a refusé samedi tout discours alarmiste, restant focalisé sur le seul objectif qui vaille à Paris: le titre de champion.

"Cela va être un match difficile mais nous n'avons pas perdu le championnat, a déclaré le technicien italien. Je suis sûr que nous allons faire un bon match, avec intensité. Il faut continuer d'avoir confiance. Nous faisons un bon championnat. Mais on n'a pas de continuité durant un match, on ne joue pas bien durant 90 minutes".

Est-ce la peur de gagner qui paralyse les joueurs comme l'a suggéré "Leo"? "Si tu veux gagner le championnat, la pression est normale, a expliqué Ancelotti. Il faut avoir l'habileté de travailler avec la pression. Un peu de stress n'est pas mal pour avoir de la motivation."

L'Italien va en tout cas pouvoir compter sur le retour de suspension de Mohamed Sissoko pour tenter de sécuriser un milieu de terrain qui a pas mal tangué ces dernières semaines.

Le défi est largement à la portée du PSG, Bordeaux, privé de Gouffran (entorse de la cheville droite), traversant un nouveau trou noir (1 victoire sur les 4 derniers matches) et ayant perdu ses dernières illusions européennes après le nul piteux concédé face à Ajaccio à Chaban-Delmas (1-1).

Méfiance tout de même pour les Parisiens: le club girondin se sent habituellement à l'aise au Parc des Princes avec quatre succès sur ses six derniers déplacements, toutes compétitions confondues.

Vous aimerez aussi

Le club de la capitale a signé un contrat inédit avec la marque Jordan.
Football Le PSG équipé par Jordan en Ligue des Champions
Memphis Depay et les Lyonnais devront montrer un meilleur état d’esprit sur la pelouse des Citizens.
Football Ligue des champions : Lyon condamné à l’exploit à Manchester City
Ligue des champions Monaco-Atlético Madrid, 1e journée de Ligue des champions : à quelle heure et sur quelle chaîne ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles