Voile: abandon d'Abu Dhabi dans la Volvo Ocean Race

Le voilier émirati Abu Dhabi, engagé dans la Volvo Ocean Race, a annoncé mercredi son abandon dans la 5e étape Auckland (Nouvelle-Zélande) - Itajai (Brésil) et mis le cap sur le port chilien de Puerto Montt pour y effectuer des réparations importantes.[AFP/Archives]

Le voilier émirati Abu Dhabi, engagé dans la Volvo Ocean Race, a annoncé mercredi son abandon dans la 5e étape Auckland (Nouvelle-Zélande) - Itajai (Brésil) et mis le cap sur le port chilien de Puerto Montt pour y effectuer des réparations importantes.

Le skipper du monocoque VO70 (21,50 m), le Britannique Ian Walker, a toutefois indiqué qu'il rejoindrait Itajai dès les travaux effectués pour participer à la régate côtière (in-port race) prévue le 21 avril dans le port brésilien.

Les dernières prévisions météo annoncent des vents supérieurs à 50 noeuds (plus de 90 km/heure) et des vagues de 10 mètres au cap Horn au cours des prochains jours. Ian Walker estime que, dans ces conditions, l'abandon est la meilleure décision.

Abu Dhabi, un plan du cabinet américain Farr Yacht Design construit par le chantier Persico à Bergame (Italie), occupait la 5e et avant-dernière place de la course au départ d'Auckland le 18 mars.

Le bateau a, depuis le départ de la Volvo Ocean Race à Alicante (Espagne) le 5 novembre, accumulé les déboires, avec notamment un démâtage après seulement quelques heures de course.

Un autre concurrent, le voilier néo-zélandais Camper (Chris Nicholson), est arrivé à Puerto Montt mardi à 22h40 GMT (00h40 heure française mercredi) pour y effectuer lui aussi des réparations.

Le voilier français Groupama 4, skippé par Franck Cammas, occupait mercredi à 10h00 GMT la première place de la course, à 657 milles d'Itajai.

Vous aimerez aussi

La Belge Sara Lou a repris cette chanson devenue culte, sur la chaîne YouTube Molem Sisters, en modifiant les paroles pour dénoncer l’islamophobie et revendiquer sa liberté de porter le voile.
buzz Elle reprend la chanson «Balance ton quoi» dans un clip pour dénoncer l’islamophobie
Brenton Tarrant, un suprémaciste blanc de 28 ans, avait abattu 50 personnes âgées de 3 à 77 ans et blessé des dizaines de personnes.
recueillement Attentat de Christchurch : des Néo-Zélandaises s'affichent avec le voile islamique en hommage aux victimes
voile Transat Jacques Vabre : Jérémie Beyou avec Christopher Pratt

Ailleurs sur le web

Derniers articles