Handball : les Françaises avec Pineau et Herbrecht aux JO

La Française Sophie Herbrecht (g) marque contre la Slovénie à Lillehammer (Norvège) le 10 décembre 2010 lors des championnats d'Europe[AFP/Archives]

Sophie Herbrecht et Allison Pineau font partie de la liste des 14 handballeuses françaises sélectionnées vendredi par Olivier Krumbholz en vue des jeux Olympiques de Londres (27 juillet-12 août).

Victime d'une rupture des ligaments du genou gauche en décembre, Pineau a donc réussi son pari de revenir à temps pour les Jeux. "Ca a été un long parcours pour moi, il fallait que je me remette de ma blessure et que je retrouve mes sensations. A Londres notre objectif sera une médaille", a commenté la demi-centre des vice-championnes du monde.

"Ce sera la médaille ou rien. On ira là-bas avec les dents qui rayent le parquet", a ajouté Herbrecht qui disputera ses troisièmes Jeux et qui a également dû surmonter une blessure au genou gauche.

"Je suis contente parce que je n'étais vraiment pas sereine pour cette liste. En faire partie est un soulagement énorme. J'ai énormément bossé physiquement. C'est la récompense des efforts fournis et des sacrifices", a-t-elle dit.

Katty Piéjos, qui revient comme Pineau de blessure, n'a en revanche pas été retenue, tout comme Amélie Goudjo, Audrey Bruneau, Julie Goiorani et Gervaise Pierson qui faisaient partie du groupe en stage à Chartres.

Marie-Paule Gnabouyou a été désignée comme remplaçante. Elle accompagnera l'équipe à Londres mais dormira à l'extérieur du village olympique et ne peut espérer disputer les Jeux qu'en cas de blessure de l'une des titulaires.

"La liste a été complexe à faire, ce n'était pas facile de descendre de 16 à 14 avec un effectif au complet, les joueuses sont très proches, il fallait faire des choix", a commenté le sélectionneur qui garde pour l'instant 18 joueuses pour la suite de la préparation avec les 15 "Londoniennes" et Gervaise Pierson, Audrey Bruneau et Julie Goiorani.

Les Françaises se rendront du 9 au 15 juillet en Norvège pour un stage et un trois matches contre la Suède, le Danemark, la Norvège et la Suède. Elles termineront ensuite leur préparation à Cherbourg avec deux matches face à la Russie les 18 et 20 juillet.

Vice-championnes du monde en 2009 et 2011, les Bleues peuvent cultiver des ambitions aux JO mais devront déjà survivre à un premier tour terrible où elles rencontreront la Norvège, championne olympique et du monde, l'Espagne et le Danemark, demi-finalistes du Mondial, ainsi que la Suède et la Corée du Sud.

Le groupe retenu:

Gardiennes: Amandine Leynaud (Metz), Cléopâtre Darleux (Brest)

Joueuses de champ: Nina Kanto (Metz), Claudine Mendy (Metz), Mariama Signate (Issy-Paris), Raphaëlle Tervel (Itxaco/ESP), Camille Ayglon (Nîmes), Alexandra Lacrabère (Brest), Siraba Dembélé (Toulon), Paule Baudouin (Le Havre), Audrey Deroin (Toulon), Blandine Dancette (Nîmes), Sophie Herbrecht (Nîmes), Allison Pineau (Metz). Remplaçante: Marie-Paule Gnabouyou (Toulon)

Vous aimerez aussi

Angence mondiale antidopage à Montréal, le 20 septembre 2016 [Marc BRAIBANT / AFP/Archives]
sports Dopage : malgré les critiques, l'AMA lève ses sanctions contre la Russie
Jeux Olympiques Un an après sa désignation, Paris 2024 est dans les clous
Météo Japon : la vague de chaleur déclarée désastre naturel

Ailleurs sur le web

Derniers articles