Voile: cinq trimarans sur les traces de Charlie Barr

Le skipper français Michel Desjoyeaux (Foncia) sur son MOD70 au large de la Trinité-sur-Mer le 8 octobre 2011[AFP/Archives]

Cinq trimarans MOD70, monotypes d'une vingtaine de mètres de long, s'élanceront samedi de New York en direction de Brest (Finistère) pour une course à armes égales et en équipages sur la route mythique de l'Atlantique nord.

Quelques-uns des meilleurs skippers de multicoques océaniques seront au départ: les Français Michel Desjoyeaux (Foncia), Sébastien Josse (Groupe Edmond de Rothschild), Yann Guichard (Spindrift Racing), Sidney Gavignet (Musandam Oman Sail) et le Suisse Stève Ravussin (Race for Water).

La course, longue de 2950 milles (environ 5310 km), fera remonter les cinq bateaux jusqu'à la hauteur de Terre Neuve pour contourner l'anticyclone des Açores par le nord avant le sprint vers la pointe bretonne.

Le parcours reprend à peu de choses près celui de la Kaiser Cup, première course transatlantique d'ouest en est, entre New York et le cap Lizard (sud-ouest de l'Angleterre). Elle avait opposé, en 1905, la goélette américaine Atlantic (près de 70 m de long) à dix autres voiliers, dont Hamburg, le yacht de l'Empereur Guillaume II.

La course avait été remportée en 12 jours et 4 heures par Atlantic, commandée par un skipper de légende, l'Américain d'origine écossaise Charlie Barr. Le record tiendra 75 ans, jusqu'à ce qu'un certain Eric Tabarly et ses trois équipiers, à bord du trimaran à foils Paul Ricard, n'accomplissent le même parcours en 10 jours et 10 heures.

Le record a, depuis, été battu plusieurs fois. Surtout par des équipages français, d'ailleurs, la seule exception étant le catamaran géant PlayStation de l'Américain Steve Fossett en 2001.

La course promet d'être acharnée

Le record appartient aujourd'hui au Français Pascal Bidégorry qui, avec ses 11 équipiers, a traversé l'Atlantique en 3 jours 15 heures 26 minutes en 2009 avec le trimaran géant Banque Populaire V, à la moyenne époustouflante de 32,9 noeuds.

Dessinés par le cabinet français VPLP, les MOD70 sont les multicoques océaniques les plus aboutis à ce jour. Plus petits (21,20 m) que Banque Populaire V, il est peu probable qu'ils aillent plus vite que lui.

La course promet néanmoins d'être acharnée entre ces cinq bateaux, rigoureusement similaires, avec une arrivée pendant les Tonnerres de Brest, où sont attendus plusieurs milliers de voiliers traditionnels le week-end du 14 juillet.

"Ce parcours n'est pas si simple: il y a les courants du Gulf Stream, les brouillards des bancs de Terre-Neuve", a déclaré Desjoyeaux, vainqueur -entre autres- du Vendée Globe (2001/2009), de la Route du Rhum (2002) et de la Transat anglaise (2004). "Nous allons renouer avec les grandes courses en équipages et en multicoques (...), un format qui nous manquait beaucoup".

Mardi, Stève Ravussin et ses cinq équipiers ont remporté le prologue Newport (Rhode Island) - New York, devant Sébastien Josse, Yann Guichard, Michel Desjoyeaux et Sidney Gavignet.

La course comptait "pour du beurre" mais les équipages des cinq MOD70 se sont quand même battus comme si leur vie en dépendait. La traversée de l'Atlantique promet d'être rapide.

Vous aimerez aussi

Etats-Unis Une femme musulmane ridiculise des islamophobes avec une photo devenue virale
La Belge Sara Lou a repris cette chanson devenue culte, sur la chaîne YouTube Molem Sisters, en modifiant les paroles pour dénoncer l’islamophobie et revendiquer sa liberté de porter le voile.
buzz Elle reprend la chanson «Balance ton quoi» dans un clip pour dénoncer l’islamophobie
Brenton Tarrant, un suprémaciste blanc de 28 ans, avait abattu 50 personnes âgées de 3 à 77 ans et blessé des dizaines de personnes.
recueillement Attentat de Christchurch : des Néo-Zélandaises s'affichent avec le voile islamique en hommage aux victimes

Ailleurs sur le web

Derniers articles