Rogge "confiant" au sujet de la sécurité

Le président du CIO Jacques Rogge assiste à la finale dames de Wimbledon, le 7 juillet 2012[AFP]

Jacques Rogge, le président du CIO, a affirmé dimanche sa confiance dans la capacité des organisateurs des JO de Londres à assurer la sécurité, quelques heures après l'annonce qu'un terroriste présumé avait traversé cinq fois le Parc olympique de Londres.

"Nous travaillons en liaison étroite avec les organisateurs de Londres et j'ai toute confiance dans leur capacité à assurer une bonne sécurité aux Jeux", a déclaré le président du Comité international olympique (CIO), interrogé par la presse à Silverstone, avant le départ du Grand Prix de Grande-Bretagne de Formule 1, après l'annonce qu'un terroriste présumé, porteur d'un bracelet électronique et suivi de près par la police britannique, avait traversé cinq fois le Parc olympique de Londres.

"Nous savons que la sécurité est toujours la priorité numéro 1, hélas, depuis les Jeux de Munich en 1972" (NDLR: marqués par une prise d'otages meurtrière), a ajouté M. Rogge, selon qui au plan général "ces Jeux (de Londres) se présentent très bien, car les organisateurs ont respecté tous les délais (...) et montré une très grande créativité".

"Nous arrivons dans le pays qui a inventé le sport moderne ( ...), un pays qui a inscrit le sport dans son curriculum et en a fait un élément de l'éducation, un pays qui adore le sport et qui le connaît bien, comme vont le montrer les Jeux", a insisté le président du CIO.

Interrogé sur la possibilité de voir un jour un Grand Prix de Formule 1 dans le cadre des Jeux, M. Rogge s'est déclaré contre, rappelant que "le concept (des Jeux), c'est que l'homme ou la femme décide du résultat, pas l'équipement". "Nous n'allons pas introduire d'aspect matériel dans les jeux Olympiques", a-t-il insisté, avant d'aller assister au départ du Grand Prix.

Vous aimerez aussi

Angence mondiale antidopage à Montréal, le 20 septembre 2016 [Marc BRAIBANT / AFP/Archives]
sports Dopage : malgré les critiques, l'AMA lève ses sanctions contre la Russie
Jeux Olympiques Un an après sa désignation, Paris 2024 est dans les clous
Météo Japon : la vague de chaleur déclarée désastre naturel

Ailleurs sur le web

Derniers articles