Tour de France : la montagne suisse pour la 8e étape

Le Britannique Bradley Wiggins (c), lors de la 7e étape du Tour de France, le 7 juillet 2012 entre Tomblaine et La Planche des Belles Filles[Pool/AFP]

Courte, dense, musclée, la 8e étape, de Belfort à Porrentruy, dimanche, correspond parfaitement au profil-type dressé par le directeur du Tour de France Christian Prudhomme pour créer la surprise en moyenne montagne.

Sur 157,5 kilomètres, le parcours alterne montées (sept côtes répertoriées) et descentes pour passer de l'est de la France au Jura suisse.

Après la frontière située avant la mi-course au Km 64, la route ne comporte plus de plat ou de traversée de vallées. Avec, pour dernière difficulté, le col de la Croix, une ascension classée en première catégorie du fait de sa pente (3,7 km à 9,2 % avec des pointes à 15-17 %) à seulement 16 kilomètres de l'arrivée.

"Le parcours est étroit, piégeux, difficile", prévient l'ex-maillot jaune du Tour, Christophe Moreau, qui habite Porrentruy.

La ville suisse (6.700 habitants), qui accueille souvent le Tour de Romandie, reçoit pour la première fois le Tour, dont la dernière arrivée d'étape en Suisse date de 2009 (victoire d'Alberto Contador à Verbier).

Départ de Belfort à 13h00 (lancé à 13h15), arrivée à Porrentruy vers 17h11 (prévision à 40 km/h de moyenne).

Vous aimerez aussi

Azerbaïdjan Jeux Européens : quels sports sur quelle chaîne ?
Julian Alaphilippe Alaphilippe, la perle du cyclisme français
cyclisme Paris-Roubaix : la SNCF porte plainte contre X après le franchissement d’un passage à niveau

Ailleurs sur le web

Derniers articles