Natation : Ryan Lochte poursuit son chemin

L'Américain Ryan Lochte se prépare avant sa série du 200 m nage libre des JO, le 29 juillet 2012.[AFP]

Au lendemain de sa victoire sur 400 m 4 nages, notamment aux dépens de Michael Phelps, l'Américain Ryan Lochte a poursuivi sa quête olympique, en se hissant facilement en finale du 200 m nage libre, dimanche à Londres.

Engagé sur sept courses, Lochte a réussi le deuxième temps des séries, derrière le Chinois Sun Yang, sacré samedi sur 400 m nage libre, mais devant le Français Yannick Agnel. La finale est programmée lundi.

L'autre "star" attendue de la natation américaine, "Missy" Franklin a elle aussi assuré sa qualification pour la finale du 100 m dos.

Sur cette distance, la Française Laure Manaudou a été éliminée dès les séries du 100 m dos, huit ans après son titre olympique sur 400 m en 2004 à Athènes.

Le bassin de l'Aquatics Center s'apprête à vivre des moments agités en début de soirée, lors de la finale du 4x100 m, l'un des grands moments attendus des JO, avec la bataille entre l'Australie, meilleur temps des qualifications, les Etats-Unis, la Russie et la France.

En attendant cette explication entre costauds, l'unique médaille d'or de la matinée est revenue à la Chinoise Guo Wenjun, qui a conservé son titre du pistolet à 10 m, devant la Française Céline Goberville et la favorite, l'Ukrainienne Olena Kostevych.

La Chinoise offre au passage un second titre olympique à son pays en tir en deux jours, après sa compatriote Yi Siling, qui avait glané samedi la première médaille des Jeux, en carabine à 10 m.

Les JO ont pris leur rythme de croisière, même si l'enthousiasme des spectateurs britanniques est atténué par l'absence de médaille. Ils ont cependant pu apercevoir, en concours complet, l'entrée dans l'arène de dressage de Zara Phillips, petite-fille de la reine Elizabeth II, qui a obtenu une note honorable sur High Kingdom.

"C'est une chose incroyable d'être sélectionnée à domicile. Les JO constituent la plus grande manifestation au monde et c'est incroyable d'y être et de représenter mon pays. Je veux seulement être utile à l'équipe", a déclaré Zara Phillips, championne du monde 2006.

Après une entame ensoleillée, les courts de Wimbledon ont été arrosés par la pluie, qui a retardé le début des rencontres, le temps notamment de déployer le toit du Central.

Enfin, les JO ont été frappés par un deuxième cas de dopage: la gymnaste ouzbèke Luiza Galiulina a été suspendue provisoirement après avoir été contrôlée positive au furosémide. Elle avait subi un contrôle antidopage le 25 juillet, quatre jours avant son entrée en lice.

Samedi, l'haltérophile albanais Hysen Pulaku avait quitté les JO, après une contrôle positif au stanozolol (stéroïde anabolisant).

Jeudi, à la veille de la cérémonie d'ouverture, les portes de Londres s'étaient fermées pour deux haltérophiles turcs, un discobole hongrois et un sauteur en hauteur grec, tenant du titre mondial en salle.

À suivre aussi

Georgia Taylor-Brown (au centre) et Jessica Learmonth (à droite), lors d'un triathlon à Leeds en 2019
Polémique Elles gagnent le triathlon pré-olympique main dans la main, elles sont disqualifiées
Jeux Olympiques Tokyo 2020 : des médailles écolos, issues de déchets électroniques recyclés
Jeux Olympiques 2024 : où en sont les installations ?
Paris 2024 Jeux Olympiques 2024 : où en sont les installations ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles