Blake veut être l'homme le plus rapide du monde

Yohan Blake veut devenir "l'homme le plus rapide du monde", et surpasser ainsi Usain Bolt son partenaire d'entraînement et autoproclamée légende de l'athlétisme, alors que le Jamaïcain entend courir un 200 m très rapide vendredi à Bruxelles pour la Ligue de diamant[BELGA] Yohan Blake veut devenir "l'homme le plus rapide du monde", et surpasser ainsi Usain Bolt son partenaire d'entraînement et autoproclamée légende de l'athlétisme, alors que le Jamaïcain entend courir un 200 m très rapide vendredi à Bruxelles pour la Ligue de diamant[BELGA]

Yohan Blake veut devenir "l'homme le plus rapide du monde", et surpasser ainsi Usain Bolt son partenaire d'entraînement et autoproclamée légende de l'athlétisme, alors que le Jamaïcain entend courir un 200 m très rapide vendredi à Bruxelles pour la Ligue de diamant.

Blake, 22 ans, avait créé la sensation l'an passé à ce même meeting en devenant le 2e homme le plus rapide de l'histoire sur 200 m en 19 sec 26/100e, faisant de l'ombre à Bolt qui venait de remporter son 100 m.

"Je suis le deuxième homme le plus rapide du monde. Mon ambition est de devenir le plus rapide du monde", a confié Blake mercredi en marge de sa participation à un camp d'entraînement pour jeunes organisé par son équipementier dans la banlieue bruxelloise.

"Je n'ai aucun problème à me motiver. Je veux toujours et partout surprendre le public. Voici deux semaines, j'ai couru le 100 m en 9.69 à Lausanne. Je ne suis jamais satisfait d'un chrono. Je peux toujours aller plus vite. Je sais ce que je peux faire. Je veux courir le plus vite possible vendredi, et prendre du plaisir", a indiqué Blake.

Bolt sera également présent à Bruxelles mais s'alignera sur le 100 m, comme l'an dernier.

"Je n'ai pas non plus eu de problème à demeurer concentré après les jeux Olympiques", a ajouté Blake, qui a glané trois médailles à Londres avec l'argent sur 100 et 200 m et l'or du relais 4x100 m.

"Pour la finale du 100 m, j'étais nerveux", a reconnu "The Beast", la Bête, tel que le surnomme Bolt pour sa capacité à absorber les hautes doses d'entraînement. "Les Jeux sont encore bien plus importants qu'un championnat du monde. Vous le sentez également à l'ambiance dans le stade. C'était tendu, mais cette pression ne m'a pas paralysé", a-t-il souligné.

Vous aimerez aussi

Athlétisme Vidéo : il plonge sur la ligne d'arrivée d'un 400m haies pour s'imposer
La Sud-Africaine Caster Semenya remporte  le 800 m au meeting de Doha le 3 mai 2019 [Karim JAAFAR / AFP]
Athlétisme Doha : Semenya impressionnante, deux jours après son échec devant le TAS
Le secrétaire général du Tribunal arbitral du sport, Matthieu Reeb, lit la décision du tribunal concernant le recours de l'athlète Caster Semenya, à Lausanne, le 1er mai 2019  [Fabrice COFFRINI / AFP]
Athlétisme Hyperandrogénie: l'athlète Caster Semenya devra limiter son taux de testostérone

Ailleurs sur le web

Derniers articles