Le Real Madrid renversant face à Manchester City

L'attaquant du Real Cristiano Ronaldo exulte après avoir inscrit le but de la victoire face à Manchester City, le 18 septembre 2012 à Madrid. [Pierre-Philippe Marcou / AFP] L'attaquant du Real Cristiano Ronaldo exulte après avoir inscrit le but de la victoire face à Manchester City, le 18 septembre 2012 à Madrid. [Pierre-Philippe Marcou / AFP]

Le Real Madrid a battu Manchester City (3-2) au terme d'une rencontre riche en rebondissements, qui a vu les Madrilènes revenir au score par deux fois avant que Ronaldo ne marque le but victorieux, lors de la 1re journée du groupe D de la Ligue des champions, mardi à Madrid.

Les Madrilènes, à qui leur entraîneur Jose Mourinho avait reproché leur manque d'implication au cours d'un début de Championnat d'Espagne décevant, ont montré un tout autre visage face à un City frileux, mais opportuniste.

Cette entrée en matière en C1 pleine d'abnégation et de courage efface ainsi la crise qui couvait au Real.

Alors que les "Citizens" pensaient avoir fait le plus dur en convertissant leurs deux seules occasions, les partenaires de Ronaldo ont d'abord égalisé par Marcelo (75) et Benzema (87), avant de porter l'estocade par Ronaldo (90).

Après avoir annoncé un Real remodelé après la défaite à Séville (1-0), Mourinho avait fait plus que tenir parole. Au milieu de terrain, "Mou" recourait ainsi à l'un de ses dispositifs préférés: un trident très défensif formé de Xabi Alonso, Essien et Khedira.

Mais c'est finalement Manchester City qui se montrait le plus défensif et attentiste, mardi.

Repliés dans leur camp, extrêmement prudents, les Anglais n'ont pas frappé une seule fois au but en première période. Dans ce premier acte, l'équipe de l'entraîneur Roberto Mancini subissait. Et s'ils ne cédaient pas, ils le devaient essentiellement à leur gardien Hart, auteur de quelques parades de grande classe face à Ronaldo (9) puis Higuain (12, 21).

La seconde période reprenait exactement sur le même scénario: Hart sortait à temps au pied devant Higuain et Marcelo plaçait deux bonnes frappes du gauche qui manquaient toutefois le cadre.

Mais tout à coup, le contre qu'avaient désespérément cherché City durant se présentait. Yaya Touré récupérait un ballon dans son camp et mettait le turbo. L'ancien Barcelonais servait ensuite le Serbe Dzeko, tout juste entré en jeu, qui ajustait Casillas dans la stupeur générale (68).

Dès lors, le match changeait de rythme: encouragés par ce but, les Anglais osaient davantage et Casillas sauvait les meubles en détournant la tentative de Kolarov (71).

Avec Modric et Benzema entrés sur le terrain, le Real jouait alors son va-tout. Et Marcelo ramenait ses partenaires à égalité d'une belle frappe du droit enveloppée des 18 m (75).

Revigorés par cette égalisation, les Merengue jetaient toutes leurs forces dans la bataille. Mais un coup franc de Kolarov surprenait les locaux et les plaçaient à nouveau dos au mur (2-1, 85).

Loin de se déclarer vaincus, les Madrilènes insistaient alors, utilisant des espaces béants entre les lignes. Et leur persévérance portait ses fruits: Benzema inscrivait ainsi du droit son premier de la saison.

Et lorsque, déjà dans le temps additionnel, Ronaldo rentrait côté gauche et plaçait une frappe hors d'atteinte de Hart, la fête était parfaite.

Vous aimerez aussi

Nacer Chadli et les Monégasques restent sur cinq défaites consécutives toutes compétitions confondues.
Football Bruges-Monaco en Ligue des champions : à quelle heure et sur quelle chaine ?
Après avoir battu Manchester City, Houssem Aouar et les Lyonnais ont été accrochés par le Shakhtar Donetsk.
Football Hoffenheim-Lyon en Ligue des champions : à quelle heure et sur quelle chaine ?
L'Atletico Madrid d'Antoine Griezmann ont un déplacement délicat à négocier sur la pelouse du Borussia Dortmund.
Football 3e journée de la Ligue des champions : à quelle heure et sur quelle chaîne ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles