Ligue 1 : Marseille et Paris foncent, Lille cale encore face à Lyon

Les joueurs de l'OM fêtent le but de Morgan Amalfitano face à Evian-TG, le 23 septembre 2012 à Marseille [Gérard Julien / AFP] Les joueurs de l'OM fêtent le but de Morgan Amalfitano face à Evian-TG, le 23 septembre 2012 à Marseille [Gérard Julien / AFP]

Marseille, leader au carton plein de six succès, et le PSG, avec un 4-0 à Bastia et désormais sur le podium, ont poursuivi leur démonstration en L1 où Lille cale toujours (1-1 contre Lyon), ce week-end lors d'une 6e journée illuminée par le but du gardien de Toulouse.

Lille, bien meilleur dans le jeu que précédemment, par exemple mercredi face au BATE Borisov en Ligue des champions (1-3), s'est rassuré dans le jeu et a dominé les débats dans le choc du dimanche soir, mais Lisandro a sauvé l'OL d'une frappe à effet (80e). Le Losc avait ouvert la marque par Roux (7e) et n'a pu doubler la mise, tombant sur un bon Vercoutre.

Les Nordistes restent dans le milieu de tableau (12e), alors que les Rhodaniens trônent à la 2e place, à 4 points du leader, au bout d'une prestation très moyenne, sachant qu'ils avaient un jour de récupération en moins en ayant joué jeudi en C3 (2-1 contre le Sparta Prague).

Du côté de l'OM, "le retour au score face à Fenerbahçe (2-2 jeudi en Europa League, ndlr) a été acquis avec beaucoup de coeur, d'enthousiasme, a rappelé l'entraîneur marseillais Elie Baup. Ce soir, on a courbé l'échine, on a plié mais on n'a pas rompu, avec les mêmes valeurs morales".

Un but d'Amalfitano, d'une tête sur un coup franc de Valbuena, a suffi à l'OM qui, malgré un match moyen, a signé ce 6 sur 6. S'il bat Valenciennes le week-end prochain, il pourra tenter d'égaler le record absolu de victoires consécutives en début de championnat, détenu par l'Olympique lillois saison 1936-1937, lors du clasico face au PSG.

Le grand coup de samedi, c'est justement le PSG qui l'avait frappé en laminant Bastia 4-0, sans même avoir à forcer, comme s'il avait trouvé sa vitesse de croisière avec ce 4e succès d'affilée toutes compétitions confondues, parmi lesquels le 4-1 infligé au Dynamo Kiev mardi en Ligue des champions.

Paris, qui n'est pas concerné par les 16e de finale de Coupe de la Ligue mardi et mercredi comme les autres "Européens", recevra Sochaux samedi prochain en L1 avant deux déplacements tests, à Porto (C1) et donc Marseille.

En attendant, Ibrahimovic a encore brillé, avec une passe décisive et un doublé qui porte son total à 7 buts en 5 matches disputés. Et Carlo Ancelotti a pu faire tourner l'équipe, entre la première de Van der Wiel et la titularisation de Nene (2 passes décisives) en meneur de jeu à la place de Pastore.

Si le PSG est 3e, c'est aussi parce que Lorient est tombé du podium en concédant le nul face à Nice (1-1). Les Merlus étaient déjà heureux de prendre un point, avec une égalisation à la 89e minute au bout de 25 minutes jouées à dix contre onze.

Le PSG, Bordeaux voulait revenir à sa hauteur, et cela passait par les trois points contre Ajaccio. Mais dimanche après-midi, les Girondins en ont laissé filer deux en se faisant rejoindre à 2-2 dans le temps additionnel, soit leur quatrième nul consécutif.

Bordeaux (6e) est dépassé par Reims, étonnant promu qui prend la 5e place (à la différence de buts) grâce à son succès 2-0 sur Nancy samedi.

Nul in extremis aussi à Toulouse face à Rennes (2-2), mais d'une manière ô combien insolite: c'est le gardien du Téfécé Ahamada qui a arraché l'égalisation d'une tête renversée dans la 6e minute du temps additionnel. Renversant ! Il s'agissait du premier but marqué par un gardien dans le jeu depuis celui de Wimbée avec Nancy en 1996.

Toulouse reste 7e, tandis que Rennes demeure empêtré dans la zone rouge. Les Bretons ont deux matches à domicile (Nancy en Coupe de la Ligue mardi et Lille en L1 samedi) pour se relancer.

Brest a basculé dans le top 10 en battant Valenciennes (2-1) avec un peu de chance, entre la bourde de Penneteau et le penalty litigieux accordé aux Bretons. Les deux derniers s'affrontaient, et c'est Sochaux qui a décollé de la zone de relégation (13e) tout en y enfonçant Troyes (3-1), seule équipe à zéro victoire.

Vendredi, Montpellier avait sauvé les meubles en prenant un point contre Saint-Etienne (1-1).

Résultats de la 6e journée de la Ligue 1 de football:

vendredi

Montpellier - Saint-Etienne 1 - 1

samedi

Bastia - Paris SG 0 - 4

Reims - Nancy 2 - 0

Brest - Valenciennes 2 - 1

Lorient - Nice 1 - 1

Toulouse - Rennes 2 - 2

Sochaux - Troyes 3 - 1

dimanche

Bordeaux - Ajaccio 2 - 2

Marseille - Evian/Thonon 1 - 0

Lille - Lyon 1 - 1

 

NDLR : Ajaccio a été pénalisé de 2 points (plus 1 avec sursis) en raison des incidents survenus à la fin du match contre Lyon, le 13 mai dernier.

 

A lire également sur DirectMatin.fr :

Toute l'actualité de la Ligue 1 sur DirectMatin.fr

Ligue 1 : L'OM marche sur l'eau

Ligue 1 : Marseille bat Evian-Thonon

Ligue 1 : Choc crucial pour Lille, bonus pour Lyon

Ligue 1 : Paris en rouleau-compresseur, Rennes déroule sa dépression 

Montpellier concède le nul face à Saint-Etienne

Vous aimerez aussi

Les joueurs de Marseille Steve Mandada, Florian Thauvin et Adil Rami posent avec le trophée du Mondial le 10 août 2018 [Boris HORVAT / AFP/Archives]
Football Ligue 1 : Marseille avec ses trois champions du monde Mandanda, Rami et Thauvin
Football Paul Pogba admet avoir eu une mauvaise attitude lors de la défaite de Manchester United
Bernard Blaquart, l'entraîneur de Nîmes, lors du match de L1 face à Angers, à Raymond-Kopa, le 11 août 2018 [JEAN-FRANCOIS MONIER              / AFP/Archives]
Football Ligue 1 : Nîmes-Marseille, choc «hors catégorie» pour les promus gardois

Ailleurs sur le web

Derniers articles