Paris suspects : Karabatic convoqué devant le juge

Nikola Karabatic et son avocat Me Jean-Robert Phung. [PASCAL GUYOT / AFP]

Le handballeur français Nikola Karabatic doit se présenter ce mardi 29 janvier devant le juge d'instruction à Montpellier dans l'affaire des soupçons de match truqué.

Face au magistrat, Nikola Karabatik devrait garder la ligne de défense adoptée depuis le début de l'affaire : il n'a pas parié, c'est sa femme qui a joué 1.500 euros. Il reconnaît, en revanche, avoir su mais n'avoir rien dit.

Jeudi dernier, après les auditions de la compagne du joueur Géraldine Pillet, de son frère Luka Karabatic et de l'amie de ce dernier Jeny Priez, son avocat Me Jean-Robert Phung avait martelé : "Il n'a jamais parié, il a toujours été contre le pari".  

Reste cette convocation devant la justice survient alors que des informations troublantes sont parues dans les médias la semaine dernière. La presse a ainsi affirmé que, selon des expertises informatiques versées au dossier, une application de la Française des Jeux avait été téléchargée la veille du match entre Montpellier et Cesson sur le téléphone de Nikola Karabatic. L'application avait ensuite été effacée en septembre lorsque le scandale a éclaté. Des captures d'écran, avec la cote de la Française des jeux du score à la mi-temps, auraient également été trouvées sur son ordinateur portable.

Face à ces articles de presse, la défense du clan Karabatic s'interroge : pourquoi, "avant chaque audition, des informations qui sont couvertes par le secret de l'instruction sortent-elles très opportunément, de façon à nous mettre la pression ?". "Qui veut la peau de Nikola, qui subit en outre un contrôle fiscal, et pourquoi ?", a également demandé l'avocat Me Jean-Robert Phung.

En outre, Nikola Karabatic et les six autres joueurs mis en examen vont être entendus par la commission de discipline de la Ligue nationale de handball (LNH). Ces auditions se dérouleront à Pris, dans un lieu secret, et sont étalées sur plusieurs jours, selon le directeur général de la LNH, Etienne Capon.

Au total dans cette affaire, treize personnes dont sept joueurs ont été mises en examen pour escroquerie et/ou complicité d'escroquerie présumée au préjudice de la Française des Jeux. Les paris s'étaient élevés à 88.000 euros. 

 

Vous aimerez aussi

Justice Pollution de l'air : la justice reconnaît une «faute» de l'Etat
La Grand'chambre de la Cour de cassation, avant l'audience concernant Vincent Lambert, le 24 juin 2019 [DOMINIQUE FAGET / AFP]
Justice Affaire Vincent Lambert : la Cour de cassation se prononcera vendredi
Le boucher bio se trouvait à l'entrée du marché Saint-Quentin (10e).
Justice Paris : les antispécistes du marché Saint-Quentin fixés sur leur sort

Ailleurs sur le web

Derniers articles