Ancelotti veut partir au Real Madrid, Leonardo souhaite le garder

L'entraîneur du PSG Carlo Ancelotti avec le trophée de Champion de France le 18 mai 2013 au Parc des Princes à Paris [Kenzo Tribouillard / AFP] L'entraîneur du PSG Carlo Ancelotti avec le trophée de Champion de France le 18 mai 2013 au Parc des Princes à Paris [Kenzo Tribouillard / AFP]

L'entraîneur du Paris SG Carlo Ancelotti a manifesté dimanche son envie de rejoindre le Real Madrid en fin de saison, mais s'est heurté à une fin de non recevoir du club de la capitale qui souhaite le garder.

"Ce qui s'est passé c'est que Carlo (Ancelotti) a demandé à partir au Real Madrid. On veut le garder. Il a un an de contrat avec nous. Aucune décision n'a été prise", a déclaré à l'AFP le directeur sportif du club Leonardo, au lendemain des festivités au Parc des Princes pour célébrer le troisième titre de champion de France du PSG.

Le Brésilien souhaitait ainsi réagir à une annonce de la chaîne BeIn Sport, dirigée par le président du club de la capitale, Nasser al-Khelaïfi, qui avait affirmé un peu plus tôt dans un bandeau déroulant à son antenne: "Suite à une réunion avec Nasser al-Khelaïfi et Leonardo, Carlo Ancelotti ne sera plus l'entraîneur du Paris Saint-Germain la saison prochaine."

Le bras-de-fer est donc engagé entre les deux parties. L'Italien de 53 ans est courtisé par le prestigieux Real Madrid, qui va très probablement se séparer de son entraîneur José Mourinho, dont l'annonce du retour à Chelsea est imminente selon la presse espagnole, mais il est sous contrat jusqu'en 2014 avec Paris.

Arrivé au PSG fin 2011, il a rempli cette saison les deux principaux objectifs de ses dirigeants, avec un titre de champion - le premier du club depuis 19 ans - et un quart de finale de Ligue des champions, mais garde toujours en travers de la gorge les événements de la fin d'année dernière quand, après une série de mauvais résultats, les décideurs de Doha lui avaient fixé un ultimatum.

 

Capello en pole position

L'entraîneur du PSG Carlo Ancelotti lors du match contre Brest le 18 mai 2013 à Paris [Kenzo Tribouillard / AFP]
Photo
ci-dessus
L'entraîneur du PSG Carlo Ancelotti lors du match contre Brest le 18 mai 2013 à Paris
 

Il pourrait s'exprimer dimanche soir à la cérémonie de remise des trophées du syndicat des joueurs (UNFP), récompensant les meilleurs acteurs de la saison de L1 et L2.

L'enjeu est crucial pour le PSG et le Qatar. Un départ d'Ancelotti serait le premier véritable faux pas de l'émirat depuis le rachat du club en 2011 par le Prince héritier Tamim Bin Hamad Al Thani. Voir un entraîneur de la trempe de l'Italien quitter le navire parisien au bout de seulement un an et demi serait une sorte de camouflet pour Qatar Sport Investments (QSI), obligé de chercher à la hâte un successeur avec un CV aussi prestigieux.

Après l'abandon des pistes José Mourinho, qui s'apprête à retourner à Chelsea où il a déjà entraîné de 2004 à 2007, et Arsène Wenger, encore sous contrat avec Arsenal jusqu'en 2014, le club parisien aurait fixé comme cible prioritaire Fabio Capello, selon une source proche du dossier.

 

Le temps presse

L'entraîneur italien Fabio Capello lors d'une conférence de presse le 24 mars 2013 à Londres [Glyn Kirk / AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
L'entraîneur italien Fabio Capello lors d'une conférence de presse le 24 mars 2013 à Londres
 

L'Italien, au palmarès idéal pour séduire QSI (1 Ligue des champions, 5 championnats d'Italie et 2 championnats d'Espagne), est intéressé par le projet, selon cette même source, mais il est actuellement le sélectionneur de la Russie avec pour objectif une qualification pour le Mondial-2014 au Brésil.

Si cette piste échoue, Roberto Mancini, limogé cette semaine par Manchester City mais qui n'a jamais gagné de trophée européen, ou Rafael Benitez, dont l'intérim à Chelsea s'achève sur une victoire en Europa League huit ans après sa victoire en C1 avec Liverpool, pourraient aussi intéresser les Qataris.

Le temps presse en tout cas, l'identité du futur entraîneur conditionnant une partie du recrutement à venir. Paris sera quoi qu'il arrive encore très actif sur le marché des transferts cet été et va poursuivre sa course à l'armement. Mais le pedigree du technicien aura son importance pour attirer ou non des vedettes mondiales et surtout retenir les cadres de l'effectif actuel.

Vous aimerez aussi

Football PSG-Reims, 7e journée de Ligue 1 : à quelle heure et sur quelle chaîne ?
Football Ligue 1 : le PSG renoue avec la victoire à Rennes, Guingamp coule
Angel Di Maria a égalisé pour le PSG juste avant la mi-temps.
Football Ligue 1 : Le PSG renverse Rennes et maintient son rythme

Ailleurs sur le web

Derniers articles