CIO : le Suisse Oswald en course pour la présidence

Denis Oswald président de la Fédération internationale d'aviron (FISA) le 23 mai 2013 à Québec [Rogerio Barbosa / AFP] Denis Oswald président de la Fédération internationale d'aviron (FISA) le 23 mai 2013 à Québec [Rogerio Barbosa / AFP]

Le Suisse Denis Oswald, président de la Fédération internationale d'aviron (FISA), a annoncé vendredi sa candidature à la présidence du Comité international olympique (CIO), devenant ainsi le cinquième prétendant déclaré à la succession du Belge Jacques Rogge.

"J'ai l'honneur de vous annoncer que je serai candidat à la présidence du CIO lors de la prochaine session à Buenos Aires", a déclaré dans un court communiqué l'ancien rameur, médaillé de bronze des Jeux Olympiques de Mexico en 1968.

Cet avocat et professeur de droit, qui a fêté en mai ses 66 ans, dispose d'un imposant CV dans le milieu sportif.

Au CIO, il a touché à les toutes les commissions les plus importantes, présidant notamment la commission de coordination des Jeux d'Athènes de 2004 et de Londres en 2012 et siégeant à la commission exécutive de 2000 à 2012.

"Mes 40 ans au service du mouvement olympique m'ont donné une large connaissance de notre organisation et de son rayonnement dans le monde. Cette connaissance, combinée avec les aptitudes qu'on me reconnaît, devrait me permettre de faire progresser la cause olympique et d'asseoir l'autorité du CIO comme leader du sport mondial", a souligné Denis Oswald, qui devrait développer ses convictions lors d'une conférence de presse le 3 juin à Lausanne.

Son nom était régulièrement avancé parmi les probables candidats surtout depuis qu'il avait fait part de son intention de passer le relais à la tête de la FISA début septembre, après 24 ans de présidence.

La course s'est accélérée en trois jours avec la confirmation de trois prétendants, Denis Oswald emboîtant le pas du Portoricain Richard Carrion, président de la commission des Finances du CIO, qui s'est déclaré mercredi et du Taïwanais Ching-kuo Wu, le président de l'Association internationale de boxe amateur(AIBA), jeudi.

Thomas Bach, le patron du Comité olympique allemand et vice-président du CIO, avait ouvert le bal le 9 mai, suivi quelques jours plus tard par Ng Ser Miang, vice-président du Comité olympique de Singapour et autre vice-président du CIO.

Il reste à savoir si Serguei Bubka, détenteur du record du monde de saut à la perche et président du Comité olympique ukrainien, et une autre championne olympique d'athlétisme, la Marocaine Nawal El Moutawakel, elle aussi vice-présidente du CIO, se lanceront également dans la course avant la date limite du 10 juin.

L'élection du prochain président de l'instance olympique se tiendra trois mois plus tard, le 10 septembre 2013 lors de la 125e session du CIO à Buenos Aires.

Vous aimerez aussi

Olympisme Kim Jong-un assure que la Corée du Nord participera aux JO 2020 et 2022
Olympisme JO 2020 : Tokyo dévoile ses mascottes
Le président du Comité internatioal olympique, Thomas Bach, durant une conférence de presse sur le futur site de voile à Marseille, le 21 septembre 2017 [Sebastien NOGIER / POOL/AFP/Archives]
Olympisme Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 devraient être avancés d'une semaine

Ailleurs sur le web

Derniers articles