Athlétisme : Lavillenie premier à Eugene

Le champion olympique Renaud Lavillenie, le 1er juin 2013 à Eugene dans l'Oregon pour la quatrième étape de la Ligue de diamant d'athlétisme [Jonathan Ferrey / Getty Images/AFP] Le champion olympique Renaud Lavillenie, le 1er juin 2013 à Eugene dans l'Oregon pour la quatrième étape de la Ligue de diamant d'athlétisme [Jonathan Ferrey / Getty Images/AFP]

Le champion olympique Renaud Lavillenie a retrouvé les hautes altitudes en effaçant 5,95 m samedi pour remporter avec brio le concours de saut à la perche de la réunion d'Eugene (Oregon), quatrième étape de la Ligue de diamant d'athlétisme.

Autre satisfaction française dans l'Oregon: pour sa course de rentrée, le double médaillé d'argent olympique du 3000 m steeple Mahiedine Mekhissi a pris la 3e place en 8 min 06 sec 60/100 d'une course extrêmement relevée, avec la bagatelle de dix engagés sous les 8 min 10 sec en carrière.

La réunion, étalée sur deux jours, a été parsemée de douze performances mondiales de la saison (MPM) dont la plus impressionnante a été celle de Mutaz Barshim à la hauteur (2,40 m), le saut le plus élevé depuis 2000 en plein air.

Le Qatarien, médaillé de bronze des JO-2012 sur le fameux podium à cinq concurrents, est devenu le quatrième performeur de l'histoire en plein air, ex aequo avec quatre athlètes, derrière le Cubain Javier Sotomayor (2,45 m), le Suédois Patrick Sjöberg (2,42 m) et le Russe Igor Paklin (2,41 m).

Ce saut est le plus haut toutes compétitions confondues depuis les 2,40 m du Russe Ivan Ukhov en février 2009 (en salle).

Il faut remonter à 1994 pour trouver trace d'une marque plus élevée que 2,40 m à la hauteur.

Lavillenie, auteur d'un début de saison sur la pointe des pieds, a repris ses bonnes habitudes dans un concours de haute volée en devançant les Allemands Björn Otto (5,90 m) et Raphael Holzdeppe (5,84 m), comme aux Championnats d'Europe et aux jeux Olympiques de Londres l'été dernier.

Lui qui visait à Eugene, où il faisait selon lui sa "vraie rentrée", la MPM de la saison (5,83 m) a réussi son pari en l'effaçant de 12 cm !

"Super content"

Après un début réussi à 5,51 m, un centimètre de mieux que son meilleur saut de la saison avant Eugene, Lavillenie a passé 5,71 m au troisième essai, 5,84 m au premier, 5,90 m au troisième et 5,95 m au deuxième. Seul concurrent face à une barre à 6 mètres, il a échoué trois fois mais a rempli son contrat.

"Je suis super content même s'il ne faut pas se cacher qu'il y avait des super conditions", a déclaré Lavillenie, qui a égalé la 7e meilleure performance de sa carrière en profitant du temps (temps chaud, vent régulier dans le dos), de l'ardeur du public et de la bonne tenue des autres perchistes.

"Cela a été très dur car, physiquement, j'ai vite ressenti la fatigue et parce que le concours s'est tout de suite emballé et qu'il ne fallait pas lâcher prise. J'avoue que je me suis fait un peu peur à 5,71 m mais après mon troisième essai validé, la pression est retombée. A 5,95 m, je suis allé puiser au plus profond de moi alors que je manquais un peu de lucidité."

Le Charentais de 26 ans, qui n'avait jamais sauté aussi haut dans sa carrière pour sa première course de l'année en élan plein (20 foulées), s'ouvre de belles perspectives avec les les Mondiaux en point de mire. A Moscou (10-18 août), il sera en quête de la médaillé d'or qui lui permettra de détenir les cinq titres majeurs: olympique, mondiaux et européens (plein air, salle).

Mahiedine Mekhissi n'a pas non plus caché sa satisfaction après une première sortie plus que probante. En attaquant à deux reprises pour "secouer tout le monde", ce qui lui a coûter un peu de fraîcheur sur la fin, il a voulu montrer à l'armada kényane qu'il faudrait compter sur lui encore cette saison.

"Je suis vraiment fier de ce que j'ai fait ici sans être encore à 100% de mes moyens. C'est positif pour la suite", a confié le Rémois avant de prévenir: "A Paris (le 6 juillet), je vais lâcher les chevaux!"

Vous aimerez aussi

Renaud Lavillenie Athlétisme : Renaud Lavillenie au rattrapage
Athlétisme Lavillenie peut finir l'année en beauté
Le perchiste français Renaud Lavillenie lors de l'épreuve de Ligue de Diamant disputée à Paris, le 5 juillet 2014. [Thomas Samson / AFP]
Athlétisme Ligue de diamant : Lavillenie et les Français ont la culture de la gagne

Ailleurs sur le web

Derniers articles