Solitaire du Figaro - 1re étape: Desjoyeaux en tête au cap Finisterre

Le skipper français Michel Desjoyeaux, le 8 octobre 2011 à La Trinité-sur-mer [Jean-Sebastien Evrard / AFP/Archives] Le skipper français Michel Desjoyeaux, le 8 octobre 2011 à La Trinité-sur-mer [Jean-Sebastien Evrard / AFP/Archives]

Michel Desjoyeaux, triple vainqueur de la Solitaire du Figaro, était en tête mardi matin des 41 concurrents de la première étape Bordeaux-Porto (Portugal) de l'édition 2013, à la hauteur du cap Finisterre (nord-ouest de l'Espagne).

A 08h00, Desjoyeaux, qui a remporté cette course en 1992, 1998 et 2007, possédait une avance d'un demi-mille sur Alexis Loison et de 1,8 mille sur Adrien Hardy.

Le double vainqueur du Vendée Globe progressait cap à l'ouest à un peu plus de 10 noeuds dans des vents qui ont, comme prévu par la météo, beaucoup fraîchi pendant la nuit.

Plusieurs concurrents ont signalé la présence dans cette zone de nombreux navires, notamment des bateaux de pêche, ce qui complique encore un peu plus la navigation.

"Je suis à 18 noeuds, ça envoie, ça envoie... On a actuellement 35 noeuds (de vent), c'est super chaud, il y a pas mal de bateaux", a déclaré Anthony Marchand, 14e à 08h00.

"Il faut faire gaffe. Aux allures portantes, quand on va vite comme ça on n'est pas très manoeuvrable (...) donc c'est super tendu", a-t-il souligné.

"J'ai heurté un truc dans l'étrave, a-t-il ajouté. Un gros bout de bois, j'ai un peu abimé le bateau mais là je rattrape un peu, c'est déjà ça!"

Un peu de stress aussi sur le voilier de la seule femme de la course, Claire Pruvot, 30e à 08h00. "Je ne vais peut-être pas rester très longtemps (au téléphone) parce qu'on a encore 35 noeuds de vent, a-t-elle indiqué. Je viens de croiser un bateau qui n'est pas de la course, il y a des pêcheurs un peu partout".

"Il faut être vigilant (...) Actuellement, a-t-elle poursuivi, je suis sous petit spinnaker, à la barre en permanence... C'est pour ça que ce n'est pas terrible".

L'arrivée à Porto est prévue pour mercredi.

À suivre aussi

Etats-Unis Une femme musulmane ridiculise des islamophobes avec une photo devenue virale
La Belge Sara Lou a repris cette chanson devenue culte, sur la chaîne YouTube Molem Sisters, en modifiant les paroles pour dénoncer l’islamophobie et revendiquer sa liberté de porter le voile.
buzz Elle reprend la chanson «Balance ton quoi» dans un clip pour dénoncer l’islamophobie
Brenton Tarrant, un suprémaciste blanc de 28 ans, avait abattu 50 personnes âgées de 3 à 77 ans et blessé des dizaines de personnes.
recueillement Attentat de Christchurch : des Néo-Zélandaises s'affichent avec le voile islamique en hommage aux victimes

Ailleurs sur le web

Derniers articles