Eliès en tête à 30 milles de l'arrivée dans la Solitaire du Figaro

Yann Elies le 2 juin 2013 quitte le port de Pauillac lors du lancement de la Solitaire du Figaro [Mehdi Fedouach / AFP] Yann Elies le 2 juin 2013 quitte le port de Pauillac lors du lancement de la Solitaire du Figaro [Mehdi Fedouach / AFP]

Le vainqueur de la Solitaire du Figaro 2012, Yann Eliès, était en tête mercredi matin dans la première étape de l'édition 2013 de la course, devant Frédéric Duthil et Xavier Macaire, à une trentaine de milles de l'arrivée à Porto (Portugal).

Les 41 skippers se débattaient dans de faibles brises de nord/nord-ouest le long des côtes portugaises, et les vitesses des bateaux dépassaient rarement les 5 noeuds.

A 08h00, Eliès multipliait les empannages (virements de bord vent arrière, ndlr) pour se caler entre Duthil -à 1,3 mille derrière- et la ligne d'arrivée.

"J'ai passé une bonne nuit, a-t-il déclaré au lever du jour. On a bien avancé avec un vent inespéré, c'est mieux! Du coup j'en ai profité pour bien dormir et c'est assez confort (...). Donc voilà, je suis frais et dispo pour le final!"

"Le vent est tombé, il s'est fait citrouille en peu de temps, je me voyais bien arriver à 7-8 noeuds de moyenne au largue serré", a poursuivi Eliès.

"J'ai des feux (de route) derrière mais je ne sais pas qui c'est parce que je n'ai plus d'ordinateur, je navigue un peu à l'aveugle, a-t-il encore indiqué. Il y a du trafic, je vois des feux de temps en temps, ça commence à me peser de ne pas avoir l'AIS (système permettant d'identifier automatiquement les bateaux, ndlr), de ne pas savoir avec qui je suis!"

Eliès, dont c'est la 14e participation à la Solitaire du Figaro, a déjà remporté 7 victoires d'étape, 2 de moins que Jean Le Cam, qui en détient le record (9).

La météo prévoit l'instauration d'un flux de sud-ouest faible dans la journée: dans ces conditions, il y a donc encore quelques incertitudes sur l'heure d'arrivée des premiers à Porto, en principe dans la journée.

À suivre aussi

Etats-Unis Une femme musulmane ridiculise des islamophobes avec une photo devenue virale
La Belge Sara Lou a repris cette chanson devenue culte, sur la chaîne YouTube Molem Sisters, en modifiant les paroles pour dénoncer l’islamophobie et revendiquer sa liberté de porter le voile.
buzz Elle reprend la chanson «Balance ton quoi» dans un clip pour dénoncer l’islamophobie
Brenton Tarrant, un suprémaciste blanc de 28 ans, avait abattu 50 personnes âgées de 3 à 77 ans et blessé des dizaines de personnes.
recueillement Attentat de Christchurch : des Néo-Zélandaises s'affichent avec le voile islamique en hommage aux victimes

Ailleurs sur le web

Derniers articles