Rugby : le voile se lève sur le XV de départ

Maxime Machenaud lors d'une conférence de presse, le 5 juin 2013 à Auckland [Michael Bradley / AFP] Maxime Machenaud lors d'une conférence de presse, le 5 juin 2013 à Auckland [Michael Bradley / AFP]

L'entraînement de l'équipe de France mercredi a levé le voile sur le probable XV de départ pour affronter la Nouvelle-Zélande, samedi à Auckland, Camille Lopez et Maxime Machenaud étant pressentis pour former une charnière inédite.

A trois jours de la première échéance et à quelques heures de l'annonce de la composition du XV de France (22h00 françaises) par le manageur Philippe Saint-André, les Bleus au grand complet ont intensifié leur préparation.

Ils ont ainsi passé près d'une heure à la vidéo mercredi matin, travaillant sur les derniers matches des All Blacks, notamment celui perdu en Angleterre le 1er décembre (38-21).

Les 35 joueurs et l'encadrement se sont ensuite rendus à North Harbour, à une petite demi-heure d'Auckland, pour s'entraîner sur le terrain de la franchise des Auckland Blues qu'ils affronteront mardi prochain.

Sous de belles éclaircies, les Bleus ont d'abord travaillé en trois groupes: le premier constitué seulement d'avants, le deuxième mixant trois-quarts et quelques avants et le troisième comprenant les huit finalistes du Top 14 (Castrais et Toulonnais) arrivés la veille en Nouvelle-Zélande.

Après 20 minutes, 15 joueurs - probablement les titulaires de samedi - se sont vu remettre une chasuble rouge pour une séance en opposition.

Philippe Saint-André et ses adjoints Yannick Bru et Patrice Lagisquet semblent avoir opté pour une charnière inédite Machenaud - Lopez. Si le premier, 8 sélections, est devenu un "cadre" du XV de France depuis la tournée en Argentine en juin 2012, le second est totalement novice.

Lopez, 24 ans, profiterait de son excellente saison avec Bordeaux-Bègles mais aussi de l'absence en début de préparation de Frédéric Michalak, retenu avec Toulon, et d'un autre novice, le Castrais Rémi Talès.

Camille Lopez, lors d'un match de Top 14 entre Bordeaux et Bayonne, le 30 mars 2013 à Bègles [Nicolas Tucat / AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
Camille Lopez, lors d'un match de Top 14 entre Bordeaux et Bayonne, le 30 mars 2013 à Bègles
 

L'autre surprise devrait être la première titularisation à l'aile du néo-Racingman Adrien Planté, 28 ans. Selon l'opposition, la première ligne devrait être constituée de Thomas Domingo, Dimitri Szarzewski et Luc Ducalcon tandis que Yoann Maestri et Sébastien Vahaamahina devraient prendre place en deuxième ligne.

Le capitaine Thierry Dusautoir, Louis Picamoles et Fulgence Ouedraogo formeraient la troisième ligne. Derrière, Wesley Fofana et Florian Fritz devraient être associés au centre. Yoann Huget, titulaire durant toute le Tournoi à l'arrière, prolongerait son bail et Maxime Médard tiendrait l'aile gauche.

En revanche, la séance n'a pas donné d'indications quant aux remplaçants. Si le talonneur Benjamin Kayser, en délicatesse avec son genou gauche, a pu s'entraîner normalement, le centre Gaël Fickou, touché il y a 10 jours en Top 14 à l'épaule droite, a dû couper sa séance au bout d'une heure.

Les joueurs ont ensuite eu quartiers libres dans l'après-midi. L'occasion pour beaucoup de s'offrir une sortie sur un voilier de Team New Zealand, vainqueur de la Coupe de l'América.

Le XV de France disputera samedi (09h35 françaises) son premier test-match contre les All Blacks, qu'il retrouve plus d'un an et demi après la défaite en finale de Coupe du monde (8-7) dans le même Eden Park.

Les Bleus affronteront ensuite la franchise du Super 15 des Auckland Blues (11 juin) avant de défier de nouveau les All Blacks à Christchurch (15 juin) puis à New Plymouth (22 juin).

Vous aimerez aussi

Romain Teulet, l'arrière de Castres, s'apprête à tenter la transformation d'une pénalité contre Mont-de-Marsan en Top 14 le 20 avril 2013 au stade Pierre-Antoine à Castres [Remy Gabalda / AFP/Archives]
rugby Top 14: Romain Teulet, de Castres, tire sa révérence
Un ballon de rugby [Rémy Gabalda / AFP/Archives]
rugby Rugby : Agen domine La Rochelle dans le duel des prétendants
Les rugbymens de Montpellier saluent leur public après la rencontre face à Grenoble le 12 avril 2014 à Grenoble [Jean-Pierre Clatot / AFP]
rugby Le top 14, toujours fou et flou

Ailleurs sur le web

Derniers articles