Euro Espoirs : vers un Espagne-Italie en finale

La sélection Espoirs espagnole fêtent un but d'Alvaro Morata, contre l'Allemagne, lors de l'Euro le 9 juin 2013 à Tel Aviv [Jack Guez / AFP] La sélection Espoirs espagnole fêtent un but d'Alvaro Morata, contre l'Allemagne, lors de l'Euro le 9 juin 2013 à Tel Aviv [Jack Guez / AFP]

Italie - Pays-Bas et Espagne - Norvège sont les demi-finales samedi de l'Euro Espoirs en Israël, laissant une possibilité de retrouver Espagnols et Italiens en finale le 18 juin, pour un copié-collé de la finale de l'Euro-2012 à Kiev de leurs aînés.

La Rojita (petite Roja), tenante du titre, a forcément à l'esprit un deuxième Euro Espoirs consécutif, comme la grande Espagne, double championne d'Europe en titre.

Mais la "jeune armada" doit se méfier. La phase de groupes a déjà laissé sur le carreau, outre Israël (pays hôte), la Russie, l'Allemagne et l'Angleterre.

Et la présence surprise de la Norvège en demi-finale est la preuve que la hiérarchie n'est pas toujours respectée.

Ce pays nordique s'était qualifié en écartant la France en barrages. Cette élimination avait fait scandale en France quand la presse avait révélé que cinq Bleuets étaient sortis en boîte de nuit entre le match aller et le match retour.

Pour en revenir aux demi-finales, il y aura du beau monde.

Pour l'Espagne, il y a Morata (Real Madrid), en tête des buteurs en Israël avec 3 réalisations. Dans le passé, le titre de meilleur buteur Espoirs a rimé avec futures stars comme Pirlo (2000) ou Huntelaar (2006).

La Rojita, c'est aussi Isco, qui a crevé l'écran avec Malaga, Thiago Alcantara ou encore Cristian Tello, joueurs de Barcelone.

La sélection Espoirs italienne avant un match de l'Euro face à la Norvège, le 11 juin 2013 à Tel Aviv [Jack Guez / AFP]
Photo
ci-dessus
La sélection Espoirs italienne avant un match de l'Euro face à la Norvège, le 11 juin 2013 à Tel Aviv
 

D'autres Espagnols moins connus, comme Sarrabia (Getafe), 2 passes décisives en Israël, ou encore Rodrigo (Benfica), 11 buts en 9 matches de qualification (aucun en phase finale), ont fait parler d'eux.

Et l'Espagne, avec son gardien De Gea (Manchester United) et son défenseur central Bartra (Barcelone), est la seule équipe à ne pas avoir encaissé de but en Israël.

Ce qui ne fait pas peur au Norvégien Berge: "nous n'avons pas été battus dans cette phase de groupes, alors on pense que l'on peut atteindre la finale", a-t-il lancé sur le site de l'UEFA.

Dans l'autre demi-finale, la vedette, c'est l'Italien Verratti (Paris SG), le "nouveau Pirlo".

"On a moins d'expérience que les Néerlandais, c'est un inconvénient", analyse en vieux sage Verratti, 20 ans, sur le site de l'UEFA. Les Pays-Bas, meilleure attaque en Israël (8 buts), comptent en effet dans leur effectif 12 joueurs ayant déjà fréquenté les "Oranje" en A.

Demi-finales samedi (heures GMT et française):

Espagne - Norvège (15h30; 17h30) à Netanya

Italie - Pays-Bas (18h30; 20h30) à Petah Tikva

Finale le 18 juin à Jérusalem

Vous aimerez aussi

Le capitaine du Liverpool FC, Steven Gerrard (à gauche), quitte Anfield Road à Liverpool après la cérémonie du souvenir pour le 25e anniversaire de la tragédie de Hillsborough le 15 avril 2014 [Paul Ellis / AFP]
foot Il y a 25 ans, la tragédie d'Hillsborough
L'attaquant français Nicolas Anelka retourne sur le banc après avoir été remplacé par un coéquipier alors qu'il évoluait à West Bromwich Albion, ici contre  Everton, le 20 janvier 2014 au stade des Hawthorns [ / AFP/Archives]
foot Brésil : en attendant "Godot" Anelka
L'attaquant de la Juventus Sebastian Giovinco communie avec les fans après avoir marqué un but contre l'Udinese, le 14 avril 2014 au stade Friuli à Udine [ / AFP]
foot La Juventus sans pitié contre Udinese 3-1

Ailleurs sur le web

Derniers articles